Retour

« La CAQ, c’est trop risqué pour le Québec », lance Philippe Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard a ridiculisé la Coalition avenir Québec (CAQ) mardi devant des centaines de militants libéraux réunis à Québec. Les libéraux ont dirigé toutes leurs attaques contre le parti de François Legault.

Un texte de Fanny Samson

À environ huit mois des prochaines élections, le Parti libéral du Québec (PLQ) était en mode « campagne électorale » lors de son caucus.

Philippe Couillard s’est attaqué sur un ton humoristique à la CAQ qui a le vent dans les voiles, selon les derniers sondages. Il a accusé la formation politique de changer ses prises de position au gré des sondages.

« Je vais vous annoncer en primeur leurs prochains changements d’idées », a-t-il dit devant des militants visiblement amusés par ses propos.

Il a ensuite énuméré quelques exemples, notamment sur le transport collectif, la taxe scolaire unique, l’immigration et l’éducation.

« On se souvient en Chambre, il [François Legault] nous a dit que lui [...] il va se débarrasser de la péréquation dans un mandat. Ça n’a pas pris deux jours qu’il a dit que ça ne marcherait pas », a-t-il lancé.

Il a rappelé que la CAQ a aussi promis la semaine dernière un troisième lien dans un premier mandat. « S’il y a un troisième lien, il y a un premier lien, c’est le pont de Québec, et il voulait le démolir », a-t-il soulevé.

Troisième lien

Pour la région de Québec, il a promis la réalisation d'un projet de transport en commun et d'un troisième lien. Il reproche à la CAQ de tourner le dos au transport en commun.

« Moi je pense qu’ils font une grave erreur. Ils ont carrément manqué de jugement pour la population de Québec. [...] Il y a une raison d’avoir les deux. Mais l’un sans l’autre n’a pas de sens. Juste des routes et des autos, on n’arrivera à rien », a-t-il dit.

Avec les informations de Nicolas Vigneault

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards