Retour

La ceinture de sécurité dans la mire des policiers

Les corps policiers de l'ensemble de la province mènent depuis vendredi matin des opérations ciblées sur le port de la ceinture de sécurité dans le cadre d'une nouvelle campagne de sensibilisation de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), qui vise particulièrement les conducteurs de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec.

Jusqu’au 5 avril, des policiers se promènent à bord d’autobus, dans certains cas, pour surveiller les automobilistes fautifs. L’an dernier, 2000 constats d’infraction pour le non-port de la sécurité ont été émis, selon la Sûreté du Québec.

« Cette année, le but est de faire diminuer le nombre de constats émis », affirme la porte-parole Christine Coulombe.

Une attention particulière est portée aux conducteurs de véhicules lourds, puisque 15 % d’entre eux ne portent pas la ceinture, alors que 5 % des conducteurs en général ne s’attachent pas.

Le non-port de la ceinture de sécurité cause encore beaucoup de décès. Chaque année, environ 30 % des conducteurs décédés dans un accident de la route n’étaient pas attachés, selon les données compilées par la SAAQ.

Ce taux atteint plus de 38 % dans Chaudière-Appalaches et plus de 34 % dans le Centre-du-Québec, deux régions plus préoccupantes. C’est pourquoi la SAAQ déploie davantage d’efforts dans ces deux régions dans le cadre de la campagne « Je m’attache, et toi ? », qui se tient jusqu’au 29 avril. Des messages radio et de l’affichage y sont ajoutés.

La SAAQ a lancé lundi une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux. On y voit un jeune passager se blesser gravement puisqu'il ne portait pas sa ceinture de sécurité.

Les conducteurs qui ne s’attachent s'exposent à une amende de 127 $ et à trois points d'inaptitude.

Plus d'articles