Retour

La chute de glace provoque un branle-bas dans un cégep

Des élèves du pavillon Charlesbourg du Cégep Limoilou ont eu la frousse ce matin. Des bruits sourds semblables à des coups de feu ont retenti dans l'école. Le Groupe tactique d'intervention de la police de Québec a été demandé sur place, avant de se rendre compte qu'il s'agissait de morceaux de glace qui se détachaient du toit.

« On a entendu un gros coup. Il y a plusieurs personnes qui pensaient que c'était des coups de feu. Ça ressemblait vraiment à un fusil de gros calibre », raconte une étudiante, Michelle Savary.

Apeurés, des élèves ont installé des bureaux devant la porte de leur classe par mesure de précaution. Les policiers sont arrivés peu de temps après. Ce déploiement a causé une certaine panique dans l'école.

« Il y a trois classes qui se seraient confinées sur les lieux en voyant les sirènes et les véhicules de patrouille, par crainte. Ils se doutaient que quelque chose n'allait pas », explique la porte-parole de la police de Québec, Mélissa Cliche.

Les élèves ont été rencontrés par les policiers par la suite pour les prévenir qu'il s'agissait d'une fausse alerte. Michelle Savary raconte que les policiers les ont félicités pour avoir bien réagi.

« On voit des fois des cas dans les médias et tu ne sais jamais si ça peut être vrai ou non, alors tu ne prends pas de chance », dit-elle.

L'opération a duré seulement une quinzaine de minutes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine