Retour

La communauté LGBT de Québec ébranlée par la tuerie à Orlando

Des membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT) de Québec ont organisé un rassemblement, dimanche,pour rendre hommage aux victimes de la tuerie qui a fait au moins 50 morts et 53 blessés à Orlando, en Floride, dans une boîte de nuit gaie.

L'évènement s'est tenu au bar le Drague, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec, à l'image de rassemblements tenus dans plusieurs villes canadiennes.

Certains estiment que cette fusillade est un recul dans le combat contre les préjugés homophobes. Dave Tremblay, un membre de l'Alliance Arc-en-ciel, croit qu'un tel rassemblement sert à démontrer la solidarité de la communauté devant cette attaque.

« Nous, on n'accepte pas ça et on ne va pas se taire, on n'aura pas peur, affirme le jeune homme. Et surtout, on va continuer à être présents dans l'espace public et à revendiquer nos droits. »

« Avec cet acte-là, on dirait qu'on a fait un pas en arrière. Est-ce que c'est un acte de terrorisme, de religion ou de l'homophobie? C'est sûr qu'on ne le sait pas encore, mais c'est triste de voir ça de nos jours encore », ajoute Sébastien Savoie.

Politiciens solidaires

La députée de Taschereau, Agnès Maltais, a rapidement réagi à la tragédie, d'abord sur les médias sociaux, puis de vive voix en marge d'un évènement politique. « Je suis gaie. On a dit : je suis Charlie, mais celui-là, je suis gaie, je le prends personnel » a indiqué la députée ouvertement homosexuelle.

« Je tiens à dire que jamais au grand jamais ni religion ni idéologie ne nous renverront dans nos placards. Ce que veulent ces terroristes, c'est de nous diminuer, de nous rapetisser, de nous désolidariser » a-t-elle ajouté en lançant un appel à la solidarité.

Par ailleurs, le fleurdelysé a été mis en berne à l'Assemblée nationale du Québec à la demande du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Un drapeau des États-Unis et le drapeau arc-en-ciel LGBT ont été installés et mis en berne sur les tours 1 et 3 du parlement dans un geste de solidarité aux victimes de l'attentat d'Orlando. Les drapeaux resteront en place pour une durée indéterminée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine