Retour

La Coupe Banque Nationale doit oublier Victoria Azarenka

Victoria Azarenka ne participera à la Coupe Banque Nationale à Québec le mois prochain.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Les organisateurs du tournoi ont confirmé mercredi que l'ancienne numéro 1 mondiale n'a pas obtenu le droit de voyager en compagnie de son fils de huit mois.

La Biélorusse est en instance de divorce. Elle et son ex-conjoint Billy McKeague se disputent la garde de leur enfant. La cour interdit donc à Victoria Azarenka de quitter l'État de la Californie, accompagnée de son fils, durant les procédures.

Cette situation a aussi contraint Azarenka à déclarer forfait pour les Internationaux des États-Unis, présentement en cours à New York.

La semaine dernière, par le biais de son agent, Victoria Azarenka avait fait la demande d'un laissez-passer dans le tableau principal de la Coupe Banque Nationale, auprès du directeur du tournoi, Jacques Hérisset.

« C'est sûr qu'elle aurait aimé ça venir à Québec. Son entourage connaît bien le tournoi. Elle était contente qu'on ait une place pour elle et qu'elle puisse recommencer à jouer pas trop loin de chez elle, plutôt que d'aller jouer en Asie avec son enfant. »

Jacques Hérisset, aurait bien aimé offrir au public du PEPS de l'Université Laval, une joueuse de la trempe de Azarenka.

À la chasse d'une top-20

Les organisateurs de la Coupe Banque Nationale ont toujours en main deux laissez-passer pour des joueuses classées parmi les 20 meilleures au monde.

Au cours des prochaines heures, Jacques Hérisset rejoindra Eugene Lapierre de Tennis Canada aux Internationaux des États-Unis, à New York.

Les deux hommes en profiteront pour convaincre des joueuses de l'élite mondiale de s'arrêter à Québec.

« Le but premier, c'est de prendre part à des réunions, mais en étant dans le trafic, c'est toujours possible pour nous de regarder ce qui se passe. Les joueuses qui sortent tôt [des Internationaux des États-Unis] pourraient avoir un regard vers Québec. Ce n'est pas impossible », affirme M. Hérisset.

Si ces laissez-passer ne trouvent pas preneur chez les joueuses du top-20, les dirigeants du tournoi pourraient les offrir à des joueuses canadiennes.

Pour l'instant, Eugenie Bouchard, François Abanda et Bianca Andreescu sont les trois Canadiennes figurant déjà au tableau principal de la Coupe Banque Nationale.

Plus d'articles