Retour

La Coupe Banque Nationale doit oublier Victoria Azarenka

Victoria Azarenka ne participera à la Coupe Banque Nationale à Québec le mois prochain.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Les organisateurs du tournoi ont confirmé mercredi que l'ancienne numéro 1 mondiale n'a pas obtenu le droit de voyager en compagnie de son fils de huit mois.

La Biélorusse est en instance de divorce. Elle et son ex-conjoint Billy McKeague se disputent la garde de leur enfant. La cour interdit donc à Victoria Azarenka de quitter l'État de la Californie, accompagnée de son fils, durant les procédures.

Cette situation a aussi contraint Azarenka à déclarer forfait pour les Internationaux des États-Unis, présentement en cours à New York.

La semaine dernière, par le biais de son agent, Victoria Azarenka avait fait la demande d'un laissez-passer dans le tableau principal de la Coupe Banque Nationale, auprès du directeur du tournoi, Jacques Hérisset.

« C'est sûr qu'elle aurait aimé ça venir à Québec. Son entourage connaît bien le tournoi. Elle était contente qu'on ait une place pour elle et qu'elle puisse recommencer à jouer pas trop loin de chez elle, plutôt que d'aller jouer en Asie avec son enfant. »

Jacques Hérisset, aurait bien aimé offrir au public du PEPS de l'Université Laval, une joueuse de la trempe de Azarenka.

À la chasse d'une top-20

Les organisateurs de la Coupe Banque Nationale ont toujours en main deux laissez-passer pour des joueuses classées parmi les 20 meilleures au monde.

Au cours des prochaines heures, Jacques Hérisset rejoindra Eugene Lapierre de Tennis Canada aux Internationaux des États-Unis, à New York.

Les deux hommes en profiteront pour convaincre des joueuses de l'élite mondiale de s'arrêter à Québec.

« Le but premier, c'est de prendre part à des réunions, mais en étant dans le trafic, c'est toujours possible pour nous de regarder ce qui se passe. Les joueuses qui sortent tôt [des Internationaux des États-Unis] pourraient avoir un regard vers Québec. Ce n'est pas impossible », affirme M. Hérisset.

Si ces laissez-passer ne trouvent pas preneur chez les joueuses du top-20, les dirigeants du tournoi pourraient les offrir à des joueuses canadiennes.

Pour l'instant, Eugenie Bouchard, François Abanda et Bianca Andreescu sont les trois Canadiennes figurant déjà au tableau principal de la Coupe Banque Nationale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine