Retour

La Coupe du monde de ski de fond de retour à Québec en 2019 et 2020

L'élite mondiale du ski de fond sera de retour à Québec en 2019 et 2020. L'entreprise Gestev, qui organise l'événement, a confirmé que les plaines d'Abraham seront le théâtre des finales de la Coupe du monde.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Le vote s'est tenu vendredi à Zurich, en Suisse, où se déroulait la réunion annuelle des comités techniques de la Fédération internationale de ski (FIS).

« C’est une belle preuve que la FIS apprécie la destination de Québec pour la Coupe du monde et fait confiance à l’organisation en place. Les expériences du passé ont été payantes, il faut croire », a mentionné Patrice Drouin, président de Gestev, joint par téléphone.

Les épreuves finales de la saison 2018-2019 auront lieu du 22 au 24 mars. Tout comme en 2017, la Vieille Capitale sera l’hôte de trois courses : le sprint, le départ de masse et la poursuite.

Les meilleurs skieurs au monde seront de retour au Canada du 18 au 24 mars 2020. Cette fois, Québec partagera l'organisation de la finale avec la ville de Canmore, en Alberta.

« Les équipes nationales vont débarquer à Québec et je présume que nous aurons au moins deux épreuves sur les plaines d’Abraham. Ensuite, elles vont se rendre à Canmore, où la saison va se terminer », a expliqué M. Drouin.

Le comité de direction de la FIS devra approuver la proposition du calendrier en novembre prochain, « une formalité obligatoire » pour Patrice Drouin.

Un arrêt à Québec tous les deux ans

Patrice Drouin voit cette décision comme un vote de confiance envers Québec, qui a maintenant sa place au sein du cercle fermé qu’est la FIS.

Il s’attend à ce que la crème du ski du fond international s’arrête à Québec tous les deux ans, après 2020.

« Ce serait agréable que [ça revienne] chaque année, mais aux deux ans minimum, c’est bon. [Puisque] les années des Championnats du monde et des Jeux olympiques [reviennent en alternance tous les deux ans], c’est difficile d’intégrer un transport en Amérique, alors il faut jouer à travers ces années-là. »

Québec préférée à Tyumen

En 2016, Québec avait été appelé en urgence pour organiser la finale de la Coupe du monde 2017 qui devait avoir lieu à Tyumen, en Russie.

À la suite du scandale de dopage qui a frappé le monde du sport russe en 2015, la ville sibérienne avait cédé l’organisation de l’événement à la FIS, qui l’a ensuite confiée à Québec.

Tyumen était en lice pour accueillir la finale du calendrier 2018-2019, mais son dossier n’a pas été retenu.

« La FIS ne voulait pas revivre cette situation. C’est pourquoi les gens de la Fédération ont préféré aller à Québec qu’en Russie. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine