Retour

La CSN dénonce une publicité pour le recrutement en santé

La nouvelle campagne de recrutement du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) provoque la colère de la CSN dont les membres digèrent mal le message véhiculé à l'intention des jeunes. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, juge la réaction « excessive. »

Dans la publicité diffusée à la télé et sur Internet, on peut y voir des jeunes s’orienter vers le monde de la santé alors qu’ils manquent visiblement de talent pour réaliser la carrière de leur rêve en musique ou dans les sports.

« Je trouve ça insultant pour les gens qui sont dans la santé », peste Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches affilié à la CSN qui représente des milliers de travailleurs de la santé.

« Les gens ne vont pas là par dépit! », renchérit-elle.

Selon elle, les messages publicitaires ont soulevé une vague d’indignation dans les établissements de soins de santé. « Les gens ont dit ‘’voyons donc! De quelle façon on nous présente’’ », déplore Mme Gingras.

« Ce qu’on dit c’est que si vous êtes poches dans ce que vous voulez faire, venez dans la santé, on prend n’importe qui. Je comprends le message du ministère comme ça. »

Ann Gingras demande au MSSS d’annuler la diffusion de la publicité et de retourner à la table à dessin. « Mettez-les à la poubelle! »

Une bonne publicité selon le ministre Barrette

Questionné sur la réaction des syndicats, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ne s'en étonne pas et balaie la critique. « Je pense évidemment que c’est une réaction totalement excessive », estime le ministre.

« Une publicité c’est fait pour attirer l’attention des gens que l’on vise. C’est une publicité orientée vers les jeunes, une publicité qui se veut accrocheuse. […]Compte tenu de la réaction que ça suscite, manifestement ça a accroché », clame le ministre Barrette.

Précisément sur le message véhiculé de la publicité, le ministre Barrette croit qu’il est sans ambiguïté et de bon goût. « Le message est très clair. Des jeunes à un moment donné dans leur vie où ils ont des décisions à prendre. Je les invite à considérer la santé, il y a de belles carrières en santé. »

Après avoir pris connaissance des commentaires du ministre, Ann Gingras croit que sa réaction positive en dit long sur sa perception du système de santé. « Si c’est vraiment la vision du ministère, on comprend pourquoi ça ne va pas bien », déplore-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine