Retour

La date du procès de Nathalie Normandeau toujours inconnue

On ignore toujours quand l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau subira son procès pour fraude, complot, abus de confiance et corruption.

Mme Normandeau et ses cinq coaccusés étaient de retour au palais de justice de Québec lundi dans le cadre d’une conférence de gestion.

L’un des objectifs de la rencontre était de tenter de fixer une date pour la tenue du procès, ce qui ne semble pas avoir été fait, puisqu’une nouvelle conférence a été fixée au 30 octobre, à 14 h 30.

Nathalie Normandeau et l'ancien ministre libéral Marc-Yvan Côté ont été arrêtés par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) en mars 2016 dans le cadre d'une enquête portant sur l'octroi de financement politique en échange de contrats publics.

Preuve volumineuse

Les autres accusés dans ce dossier sont l'ex-chef de cabinet de Mme Normandeau, Bruno Lortie, les anciens dirigeants de la firme de génie-conseil Roche, Mario Martel et France Michaud, ainsi que l'ex-maire de Gaspé François Roussy.

L’avocat de Mario Martel, Réjean Lavoie, estime qu’il serait difficile pour lui d’être prêt à temps pour un procès qui commencerait d’ici la fin de l’année en raison, notamment, de la preuve volumineuse à analyser.

« Je n'ai pas eu le temps de prendre connaissance de l'entièreté du dossier. Et d'ailleurs, le dossier est tellement lourd, 150 [gigaoctets], que même à la fin du procès, je n'aurai peut-être pas pris connaissance de tout. Il va falloir y aller par priorité », a-t-il dit à sa sortie de la salle d'audience.

Avec les informations de Pascal Poinlane et Jean-François Nadeau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine