Retour

La fête de l'Halloween annulée en raison des négociations avec les enseignants

Des écoles de la région de Québec ne souligneront pas la fête de l'Halloween cette année en raison des négociations avec le gouvernement et les enseignants.

Les enfants invités normalement à porter un déguisement à l'école devront le laisser à la maison. C'est le cas notamment à l'école La Chanterelle dans le secteur de Val-Bélair à Québec où les parents ont été avisés de la situation dans le dernier bulletin d'information de l'établissement.

Une dizaine d'écoles de la région auraient pris la même décision.

Le président du Syndicat de l'enseignement de la Capitale-Nationale, Denis Simard, affirme qu'il ne s'agit pas d'un mot d'ordre du syndicat pour l'ensemble des écoles et parle de cas isolés.

« Les profs, c'est des gens qui sont passionnés, qui sont impliqués, font beaucoup de choses pour les enfants et je trouve ça un peu triste ce message un peu négatif en lien avec la fête de l'Halloween. »

Pour sa part, Manon Robitaille, présidente de la Commission scolaire de la capitale, déplore la situation et remet en question la décision prise par ces écoles.

« Moi, je me questionne. [...] Si c'est juste une demande à l'interne de certaines personnes, il va falloir revérifier. Est-ce que ça va faire avancer les choses au niveau de la négociation? », s'interroge-t-elle.

Le cabinet du ministre de l'Éducation, François Blais, a réagi quant à lui par voie de communiqué en dénonçant ces moyens de pression qui touchent directement les élèves.

« Nous rappelons que les intérêts des enfants et les lois doivent être respectés. Ceci étant, lorsque les enseignants ou les directions d'établissement agissent ainsi, ce sont sur les enfants qu'ils font pression. Ce sont aux tables de négociation que les enjeux vont se régler », peut-on y lire.

D'autres moyens de pression ont également été mis en oeuvre dans certaines écoles. Les établissements des commissions scolaires de la Capitale, des Premières-Seigneuries et des Découvreurs ont reporté la transmission aux parents de la première communication, sorte de résumé des compétences des élèves qui précède habituellement le bulletin.

Rappelons que les enseignants se préparent à des journées de grève un peu partout en province à la fin octobre. La grève tournante du Front commun est prévue le 27 octobre à Québec et dans Chaudière-Appalaches.

Plus d'articles

Commentaires