Retour

La grève en cours à l’Université Laval prolongée jusqu’au 1er mars

La grève en cours à l'Université Laval, qui devait se terminer jeudi soir, se poursuivra jusqu'à 23 h 59 le 1er mars, date à laquelle prend fin la période de demandes d'admission.

Le syndicat des employés de soutien affirme que la décision de prolonger la grève a été prise devant le maintien des positions de l’Université.

Le conseiller syndical au SCFP affecté à l’Université Laval, Éric-Jan Zubrzycki, mentionne que les négociations sont au point mort.

« C’est le calme plat. La seule communication qu’il y a eue, c’est entre le président et M. Bauce [vice-recteur exécutif de l'Université Laval], quelques minutes par téléphone. Pour l’essentiel, M Bauce a dit qu’il ne cèderait pas et qu’il maintenait sa position. »

La grève pourrait être prolongée au-delà du 1er mars « en fonction des réponses ou de l’absence de réponse de la haute administration ».

En ce qui concerne les admissions, la direction de l'Université fait savoir dans un message sur le site de l’Université qu’elle met tout en oeuvre pour assurer la continuité des services quant au traitement des demandes et des documents en appui aux dossiers de candidatures.

Les candidats devraient par ailleurs privilégier le dépôt de demandes d’admission en ligne.

Les employés de soutien sont sans contrat de travail depuis le 1er avril 2016. Les négociations entre le syndicat et l'Université achoppent sur la mobilité des employés et le régime de retraite.

Le syndicat des employés de soutien de l'Université Laval représente 1900 travailleurs, dont des employés d'entretien des bâtiments, techniciens de laboratoire, personnel de bureau et personnel de bibliothèque.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine