Retour

La hausse de la valeur des terrains inquiète l'opposition

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, Paul Shoiry, est préoccupé de voir que la valeur des terrains a explosé dans certains secteurs de la ville dans le nouveau rôle d'évaluation, alors que la valeur des maisons, à l'inverse, est à la baisse.

Cette réalité est observée notamment dans le secteur de Sainte-Foy-Sillery, où la valeur des terrains dépasse souvent celle des propriétés. Paul Shoiry craint que des promoteurs achètent des résidences pour les détruire et faire place à une construction neuve.

« L'augmentation des terrains et la diminution de la valeur des maisons vont créer inévitablement une pression sur les propriétaires et vont inciter les promoteurs à acheter les propriétés pour la valeur des terrains, et moins pour la valeur des immeubles », a soutenu M. Shoiry lundi lors du conseil municipal.

L'opposition officielle demande par ailleurs à la Ville de resserrer sa réglementation concernant la densification. Démocratie Québec est revenue à la charge avec une proposition pour limiter le gabarit des bâtiments et restreindre l'abattage des arbres.

Le maire Labeaume réplique que les quartiers les populaires présentement sont justement les quartiers les plus densifiés.

« Actuellement, il y a une ferveur assez incroyable pour les quartiers centraux. Quels sont quartiers les plus populaires à Québec? Ce sont les quartiers les plus densifiés. C'est Limoilou. Saint-Sauveur et Saint-Roch », a soutenu pour sa part le maire Labeaume.

Plus d'articles

Commentaires



Rabais de la semaine