Retour

La lutte aux îlots de chaleur s’organise à Québec

Les citoyens qui vivent dans des îlots de chaleur urbains sont de plus en plus nombreux à Québec. Afin d'augmenter la fraîcheur en période estivale, plusieurs projets de verdissement voient le jour. Voici trois aménagements qui contribuent à réduire les effets néfastes de ce phénomène.

Un espace vert qui sert de classe en pleine cour d’école

Située dans l’arrondissement de la Cité-Limoilou, l’école primaire Des Jeunes Du Monde a inauguré au printemps un espace vert où sont tenues des classes. Ce nouveau coin vert, bâti au coût de 4000 $, permet d’accueillir au moins une classe par jour lorsque le temps le permet. « Ces arbres-là vont devenir matures et la production de carbone aidera à améliorer la qualité de l’air, soutient Manon Verrette, directrice adjointe de l’école. Il y a des arbres qui ne sont pas encore matures, mais qui permettront d'avoir un espace ombragé. » Des vignes ont aussi été plantées près des clôtures afin de filtrer les poussières et les polluants.

Toits verts et cour intérieure pour un nouveau complexe d'habitations

Situées dans le secteur de la Pointe-aux-Lièvres, les nouvelles 52 « écopropriétés » Habitus misent sur des toitures vertes, une initiative qui a « un impact positif » dans la lutte aux îlots de chaleur, selon Alejandro Montero, président de l’entreprise Tergos. « Une toiture normale peut atteindre une température de 80 degrés Celsius en été. En la végétalisant, on abaisse cette température à 25 degrés Celcius. C’est énorme. » Les nouveaux aménagements incluent aussi une cour centrale garnie d’arbustes et de potagers. « Toutes les unités donnent sur cette cour centrale », précise M. Montero.

Remplacer le béton par par de la verdure

Dans sa lutte aux îlots de chaleur, l'Office municipal d'habitation vient d’aménager une nouvelle cour intérieure près de la Place Bourlamaque, dans le quartier Montcalm. Les citoyens qui vivaient dans cet immeuble d’habitations à loyers modiques pourront désormais jardiner dans ces nouveaux espaces qui étaient bétonnés et asphaltés. De nouvelles surfaces perméables seront également installées. « L’eau sera redistribué facilement dans les espaces verts », Marc Laberge, directeur des communications et des affaires juridiques de l’Office municipal d'habitation de Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine