Retour

La Maison de la littérature poursuit sur sa lancée

Après un premier trimestre d'activité, la nouvelle Maison de la littérature dresse un premier bilan positif de la participation à sa programmation dont elle a lancé, jeudi, la seconde mouture.

Depuis l'inauguration à l'automne de la Maison de la littérature dans le Vieux-Québec, 44 000 personnes ont visité les lieux et participé aux différentes activités et spectacles proposés.

Forte de ce succès, la Maison de la littérature propose d'ici la mi-juin une nouvelle série de 75 spectacles et activités, avec la participation de 200 écrivains invités.

Parmi les spectacles, certains seront présentés plusieurs jours consécutifs, notamment celui, ce mois-ci, du musicien et chanteur Thomas Hellman, mentionne le directeur de la Maison de la littérature, Bernard Gilbert.

« Pour nous, c'est vraiment des engagements, des coups de cœur. Un peu en parallèle de la Bourse Rideau, Thomas Hellman qui présente ses Rêves américains, avec deux musiciens, un spectacle qu'il a écrit sur l'histoire américaine, mais d'individus, à partir de la Ruée vers l'or jusqu'à la Grande Dépression. C'est magnifique, il est très charismatique et je pense que sur la petite scène ici, ça va être très efficace. »

Le 30 mars, la Maison de la littérature propose un spectacle de contes à la lueur de la chandelle avec Les Ami.e.s Imaginaires, cercle de conteurs de Québec.

En avril, le Bal littéraire, une initiative de la Coopérative d'écriture (France), fait dialoguer littérature et chansons populaires. Les spectateurs assisteront à des lectures de textes ponctuées d'invitations à danser.

Des artistes de Québec sont également de la programmation, dont le duo Catherine Dorion et Mathieu Campagna avec leur spectacle de poésie engagée Fuck toute, un coup de cœur pour M. Gilbert.

« Pour nous, c'est important aussi d'accueillir des artistes de Québec qui ont cette énergie, qui sont un peu rebelles, engagés et provoquent la réflexion autour de la poésie, de la musique, donc, on les accueille trois soirs en mai. »

Ateliers, rencontres d'auteur, projections de documentaire font aussi partie des nombreuses propositions au menu de la Maison de la littérature située sur la rue Saint-Stanislas.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine