Retour

La Malbaie : les citoyens des zones sécurisées préparés à vivre le G7

À moins de deux mois du Sommet du G7, des résidents de La Malbaie se préparent à vivre leur quotidien à l'intérieur d'un périmètre sécurisé. Certains bénéficieront même d'une accréditation pour rentrer à leur propre domicile.

Le secteur où se déroule le Sommet comprend deux zones sécurisées. Une rouge près du Manoir Richelieu à accès très restreint et une verte où se trouvent environ 600 résidences.

Deux policières de la Sûreté du Québec et deux autres de la GRC travaillent dans un bureau de la Malbaie depuis septembre dernier. Elles font partie du Groupe intégré de la sécurité en vue du G7. Leur rôle est de répondre aux questions des citoyens qui résident dans ces zones.

« Au-delà de 400 demandes certainement qu'on a eues depuis le début. […] Des gens qui cognent, des gens qui appellent, des gens que l'on rencontre au magasin, dans les restaurants », souligne Marie-Ève Martin, agente pour les relations communautaires du G7.

Dans les rues depuis mercredi

Depuis mercredi, les policières sillonnent donc les rues qui se trouvent dans la zone verte afin d'inciter les citoyens à se doter d'une accréditation.

« Ce n’est pas obligatoire, c'est suggéré parce que la dynamique s'ils n'ont pas leur badge de circulation sera qu'à chaque point de contrôle, ils se feront demander une pièce d'identité qu'on vérifiera s'ils ont un lieu de résidence », explique Isabelle Michaud, également agente pour les relations communautaires du G7

Michelle Boudreault, une citoyenne de la Malbaie, apprécie le service offert.

« Ça fait partie de la vie j'imagine, le G7 ce n’est pas à tous les jours qu'on va voir ça ici, Alors non ça me dérange pas du tout », raconte-t-elle.

Certains fournisseurs de service comme des électriciens ont aussi demandé à être accrédités, mais ce sera seulement en cas d'urgence.

La période d'accréditation qui a débuté le 3 avril s'étend jusqu'à la fin mai.

Avec les informations de Nicolas Vigneault

Plus d'articles