Retour

La menace de grève est écartée à la STLévis… pour l’instant

Les usagers de la Société de transport de Lévis (STLévis) n'auront pas à prévoir de plan B pour leurs déplacements lundi prochain. Les parties patronale et syndicale ont accepté de prolonger de 30 jours les négociations visant à renouveler la convention collective des 107 chauffeurs de la STLévis.

La menace de grève qui pesait sur le réseau de transport en commun est donc écartée pour l’instant. Les chauffeurs menaçaient de débrayer à compter de 5 h lundi si aucune entente n’était intervenue avec l’employeur.

« C’est d’un commun accord que les parties ont convenu de la nécessité de prendre un recul afin de trouver des solutions mutuellement satisfaisantes », ont déclaré dans un communiqué conjoint le directeur général de la STLévis, Jean-François Carrier, et le président du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud (CSN), Stéphane Girard.

« Par respect pour la population ainsi que l’ensemble des usagers de la Société de transport de Lévis, l’avis de grève est levé et le service sera offert comme à l’habitude dès lundi matin », ont-ils précisé.

Les négociations entre la direction de la STLévis et ses chauffeurs achoppent principalement sur le maintien du recours à la sous-traitance et le niveau du plancher d’emplois.

Plus d'articles

Commentaires