Retour

La météo capricieuse ralentit les activités d’Opération Nez rouge

Le froid, la poudrerie et la neige des derniers jours ralentissent les services de raccompagnements d'Opération Nez rouge, qui vit son week-end le plus occupé de la saison.

« Si on recule à pareille date l’an passé, on pouvait encore voir le gazon […] Cette année, l’hiver est vraiment bien installéeet l’efficacité de nos équipes est grandement affectée. À chaque fois qu’on va chercher un client, on doit attendre que la voiture réchauffe, on doit aussi adapter notre conduite sur la route. Chaque raccompagnement prend un peu plus de temps », explique David Latouche, directeur des communications d'Opération Nez rouge.

C’est ce qui fait qu’au final, on n’a pas les chiffres de raccompagnement qu’on avait par les années passées.

David Latouche, directeur des communications d'Opération Nez rouge.

De jeudi à samedi, près de 13 500 raccompagnements ont été effectués par l’organisation, qui a vécu sa soirée la plus occupée de la saison vendredi.

« On a vécu une pointe d’achalandage vendredi soir, avec 6500 raccompagnements à travers la province, dont 702 dans la région de Québec », souligne M. Latouche.

L’organisation invite ses clients à prévoir leurs déplacements grâce à l’application d’Opération Nez rouge, qui indique le temps d’attente dans dix régions les plus achalandées de la province.

Bénévoles toujours recherchés

Bien que quelque 29 000 bénévoles se soient inscrits depuis le début de la campagne, l’organisation est toujours à la recherche de volontaires. « On recrute des gens pendant tout le temps des Fêtes », rappelle David Latouche.

La campagne de Nez rouge s'étalera jusqu’au 31 décembre. Les gens qui désirent être bénévoles peuvent s'inscrire sur le site web de l'organisme.

Plus d'articles

Commentaires