Retour

La Meute se défend d'être un groupe d'extrême droite

Dans la foulée de la fusillade au Centre culturel islamique de Québec, le groupe ultranationaliste La Meute se défend de soutenir des idées racistes, homophobes ou islamophobes reliées à l'extrême droite.

D'après les informations d'Alain St-Ours

Fondé en 2015, le conseil de La Meute affirme que la couverture de certains médias est « malhonnête ».

L’organisation, qui prétend compter 43 000 membres, soutient qu’elle a déjà mis en demeure un média de Québec qu’elle refuse de nommer. Sylvain Brouillette, le porte-parole du collectif, affirme qu’au cours des prochains mois, le mouvement ripostera contre le discours de certains médias en dénonçant ces « pratiques malhonnêtes » au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.

Sylvain Brouillette soutient qu’au cours des derniers jours, certains médias ont manipulé ses propos.

« On rencontre les médias pour leur expliquer nos positions et on se rend compte qu’il y a du montage qui est fait pour changer l’orientation de la discussion. On ne s’attend pas à ce que les médias fassent de la publicité gratuite pour nous. On ne s’attend pas à ce qu’ils soient d’accord avec nous, mais on s’attend à ce qu’ils soient objectifs, qu’ils rapportent les faits sans imposer leur opinion », explique-t-il.

Dans un message publié samedi matin sur sa page Facebook privée, l’organisation annonce qu’elle s’attaquera à tous ceux qui véhiculent des informations inexactes sur le groupe. « Un loup qui se fait attaquer ne recule jamais, il fonce et il mort (sic) », peut-on lire.

Questionné sur les positions du mouvement, Sylvain Brouillette rejette l’étiquette d’extrême droite, bien qu’il reconnaisse que certaines idées de Donald Trump ou Marine Le Pen rejoignent celles de son organisation.

« On essaie de s’écarter des extrémistes. Les propos racistes, les propos homophobes, les propos islamophobes, on n’accepte pas ça sur notre page. On a une douzaine de modérateurs qui gèrent notre page », affirme-t-il.

La Meute s’est fait connaître en 2015 avec sa position contre l’immigration des réfugiés syriens.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces