Retour

La mobilité au coeur de la campagne de Gilles Lehouillier

La campagne électorale de l'équipe de Gilles Lehouillier, Lévis Force 10, portera principalement sur trois grands enjeux : la fluidité de la circulation, la pénurie de la main-d'œuvre et la gestion des dépenses.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Lors du lancement de sa campagne mercredi matin, le maire sortant a précisé que la population de Lévis est fortement préoccupée par les problèmes de circulations et le dossier du troisième lien.

« Je pense qu’il n’y a pas une porte qui ne parle pas de troisième lien. Les gens spontanément nous disent : "est-ce qu’on va l’avoir le troisième lien" », relate Gilles Lehouillier.

M. Lehouillier trouve la situation actuelle intolérable. En début de semaine, les problèmes de congestion entre les deux rives ont été particulièrement éprouvants aux heures de pointe en raison des nombreux accidents, a rappellé le maire sortant.

S’il est réélu, M. Lehouillier souhaite faire pression sur le gouvernement pour que les études du bureau de projet soient réalisées d'ici 4 ans et qu’un scénario soit retenu.

« Il y a 20 millions sur la table. Nous, on a la prétention de dire que ça serait une grave erreur de débuter la construction du pont de l'Île-D‘Orléans sans qu'on ait les scénarios déposés sur la table pour le troisième lien », affirme-t-il.

L’équipe de Gilles Lehouillier, Lévis Force 10, précisera ses promesses électorales au cours des prochaines semaines.

Gilles Lehouillier avance notamment que son parti veut s’impliquer davantage pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre.

Le maire sortant souhaite également entamer une vaste consultation en 2018 pour présenter la vision des dépenses publiques de la Ville pour les 10 prochaines années.

Peu de dépenses électorales

Lévis Force 10 est la seule formation politique qui présente un candidat dans les 15 districts de Lévis.

« J'ai rencontré tous les candidats et candidates afin de m'assurer qu'on n’a pas de problèmes d'éthiques », assure M. Lehouillier.

L’opposition est actuellement représentée par un candidat indépendant à la mairie et par le parti Renouveau Lévis qui cherche à faire élire quatre conseillers.

Dans de telles circonstances, Gilles Lehouillier souhaite limiter les dépenses électorales à 35 000 $. Lors de la dernière campagne, Lévis Force 10 avait dépensé près de 69 000 $. Quatre candidats s’étaient alors présentés à la mairie.

Cette année, le seul candidat à briguer le poste actuellement occupé par Gilles Lehouillier est le chef déchu de Renouveau Lévis, André Voyer.

« Ce qui m'apparait bizarre, c'est que le chef ne se représente pas et c'est celui qui a été battu qui se présente […] Ç’est ironique. Je n’ai jamais vu ça dans ma carrière », relate Gilles Lehouillier.

Le maire sortant se réjouit toutefois de ne pas se retrouver sans opposition.

Lévis Force 10 assure qu’il participera à tous les débats qui seront organisés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine