Retour

La preuve est close aux audiences sur la remise en liberté de l'ex-juge Jacques Delisle

Les plaidoiries commenceront vendredi aux audiences sur la remise en liberté de l'ex-juge Jacques Delisle, qui souhaite sortir de prison en attendant l'étude de sa demande de révision judiciaire.

Son avocat ontarien, Me James Lockyer, sera le premier à prendre la parole devant le juge Benoit Moulin qui doit décider du sort du juge à la retraite.

Après huit jours d’audiences, les parties ont terminé de présenter leurs preuves jeudi.

Lors de cette dernière journée, la confrontation entre l'expert en balistique de la Couronne et l'avocat de Jacques Delisle s’est poursuivie.

Me Lockyer a terminé le contre-interrogatoire de l'expert Guillaume Arnet jeudi après-midi, après deux jours à tenter de miner sa crédibilité.

Me Lockyer s’est encore une fois heurté à un témoin frondeur qui est demeuré campé sur ses positions.

Selon Guillaume Arnet, Nicole Rainville n'a pas pu tirer elle-même la balle qui l'a tuée. Il rejette catégoriquement l'hypothèse du suicide.

Devant la preuve élaborée qui lui était présentée, le juge Benoit Moulin a senti le besoin de rappeler aux avocats qu'il n'était pas le juge du procès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine