Retour

La prison pour l’enseignant accusé de leurre d’enfant

Marc-Olivier Cloutier, un enseignant de mathématiques suppléant de Québec accusé de leurre d'enfant, devra passer 42 mois derrière les barreaux.

La décision a été rendue mercredi, au palais de justice de Québec. L'homme de 26 ans a été condamné à la prison après avoir plaidé coupable à 9 des 11 chefs d'accusation de leurre et possession de pornographie juvénile qui pesaient contre lui. Les deux chefs d'agression sexuelle ont été retirés.

Le jeune enseignant a fait 23 victimes mineures âgées de 12 à 17 ans, dont un ancien élève, et un mineur qui résidait à l'extérieur du pays, entre janvier 2011 et août 2016.

Il utilisait un faux compte Facebook pour se faire passer pour une jeune femme et demandait aux jeunes hommes de se masturber et d'envoyer des photos de leurs parties génitales.

Le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me François Godin, est satisfait de la peine imposée.

« Ce type de crime doit être dénoncé avec vigueur. C’est ce que les tribunaux nous enseignent et c’est la raison pour laquelle, bien que monsieur n’ait pas d’antécédents judiciaires, compte tenu du nombre important de victimes, il a reçu ce matin une peine de 42 mois de pénitencier. »

Marc-Olivier Cloutier figurera au registre national des délinquants sexuels. Il doit également fournir une preuve d’ADN et ne pourra plus travailler ou être en situation d'autorité avec des adolescents.

Son utilisation d’Internet est aussi restreinte. Il ne pourra l’utiliser qu’au travail ou que pour la recherche de travail.

Marc-Olivier Cloutier travaillait dans différents établissements de Québec, dont la Polyvalente de Charlesbourg. Après son arrestation, les commissions scolaires de la Capitale et des Premières-Seigneuries ont retiré l'enseignant suppléant des listes d'appel.

D'après les informations de Jean-François Nadeau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine