Retour

La PUGE est imposable, prévient l'Alliance de la fonction publique

« Soyez vigilants! » clame l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) au sujet de la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), qui représente, selon elle, un moyen pour le gouvernement Harper de berner les familles à l'approche des élections.

La vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec, Magali Picard, affirme que la bonification de la PUGE, annoncée dans le dernier budget fédéral et versée à compter d'aujourd'hui, est teintée de fausseté, étant « loin de répondre à ce qu'on demande depuis longtemps. »

Magali Picard déplore le fait que les conservateurs laissent entendre à des gens qu'ils recevront 720 $ de plus par enfant par année alors que dans les faits, « ce n'est pas ce qui va rester dans les poches des contribuables ».

La PUGE sera imposable

Magali Picard rappelle qu'une partie de l'argent que recevront les familles dans le cadre de la PUGE devra être retournée en impôts l'an prochain, sauf pour les ménages gagnant moins de 20 000 $.

De plus, tient à souligner la vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec, il faut savoir que la PUGE remplacera désormais le traditionnel crédit d'impôt pour enfants.

Celui-ci accordait un crédit non remboursable de 2255 $ par enfant, qui se traduisait par un allégement fiscal d'environ 338 $ dans la déclaration de revenus.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine