Retour

La Québécoise Tamara Weber-Fillion poursuit l'aventure The Voice

La chanteuse Tamara Weber-Fillion, qui a grandi à Saint-Georges en Beauce, poursuit son aventure à l'émission The Voice : la plus belle voix, en France.

L'auteur-compositrice-interprète de 24 ans a franchi samedi la deuxième étape du concours, soit les duels, appelés en France les « battles ». La Québécoise a gagné sa place en interprétant la chanson Thinking out loud d'Ed Sheeran.

Lors des auditions à l'aveugle, les quatre coachs s'étaient retournés en entendant la Québécoise interpréter Knockin' On Heaven's Door, de Bob Dylan. Elle a choisi de poursuivre l'aventure avec le chanteur britannique Mika.

« C'est un artiste que j'admire beaucoup parce qu'il est capable de s'approprier ce qu'il fait, de mettre le doigt sur ce qu'il y a à travailler ou sur ce que tu as déjà en toi », a souligné Tamara Weber-Fillion, en entrevue à RDI Matin.

La chanteuse avait déjà tenté sa chance lors de la saison 2 de La Voix au Québec. Cette fois-ci, c'est la production de l'émission qui l'a contacté. « Je me disais que j'allais faire une superbe expérience et en plus, c'est en France. Ça me permet de voyager en même temps. Il n'y avait pas vraiment de point négatif qui penchait dans la balance! »

L'émission, écoutée par cinq millions de spectateurs sur TF1, lui ouvre de nouvelles portes. « Je ne m'attendais pas à cette réception-là! », reconnaît-elle. Depuis le début de l'émission, elle a déjà gagné plus de 10 000 admirateurs sur sa page Facebook.

Tamara Weber-Fillion devra maintenant défendre sa place lors de l'« épreuve ultime », où les candidats s'affrontent trois par trois.

Mika compte aussi la Québécoise Gabriella dans ses rangs, qui a elle aussi remporté son duel. La star internationale avait aussi été le coach du jeune chanteur de Portneuf, David Thibault, qui s'est incliné en finalede l'émission, l'an dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine