Retour

La raffinerie Jean-Gaulin en arrêt de production pour deux mois

La raffinerie Jean-Gaulin entame un grand ménage du printemps à partir de dimanche soir. La raffinerie va stopper ses opérations pour 60 jours, le temps de faire d'importants travaux.

« C'est une période pour inspecter, nettoyer nos équipements, les réparer au besoin et s'assurer d'une bonne fiabilité à long terme », explique Martine Péloquin, la directrice générale de la raffinerie.

L'opération a demandé des mois de préparation et de planification, trente mois précisément. Les 500 employés de la raffinerie procéderont aux travaux qui nécessiteront aussi l’embauche de sous-traitants.

En tout, près de 2000 travailleurs seront mis à contribution.

« Ça prend une bonne planification pour toute la séquence, pour arrêter les unités de production, et ensuite on pourra procéder aux travaux mécaniques », explique Mme Péloquin.

Pas de pénurie d'essence

La raffinerie, qui répond à 70 % de la demande de pétrole au Québec, a constitué des inventaires afin de prévoir l’arrêt de production. Des produits seront également acheminés par bateaux-citernes pour assurer l’approvisionnement.

« Pour les consommateurs, c'est transparent, ils ne verront aucune différence », assure la directrice générale.

Cette opération d’entretien, d’inspection et de renouvellement des infrastructures est effectuée tous les 5 ans.

L’entreprise investira 236 millions de dollars pour ces travaux en 2018 ainsi que pour d'autres projets comme une nouvelle usine de traitement des eaux.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité