Retour

La réalité virtuelle pour contrer la vitesse au volant

La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) mise sur la réalité virtuelle pour réduire le nombre de décès et de blessés liés à la vitesse au volant.

Dans le cadre de sa campagne 2017 sur le thème de la vitesse, la SAAQ se déplacera dans plusieurs régions du Québec au cours de l’été afin de sensibiliser les automobilistes aux effets de la vitesse, notamment sur la distance de freinage et la force de l’impact.

La SAAQ invite les personnes qui visitent son stand d’information itinérant à enfiler un casque de réalité virtuelle qui reproduit l’intérieur d’une voiture en train de circuler sur la route. Les participants sont ensuite soumis à trois simulations de collisions à différentes vitesses : une avec un ballon, l’autre avec un piéton et la troisième avec une voiture.

Leur objectif est de démontrer aux conducteurs que le fait de dépasser la limite de vitesse permise, ne serait-ce que de quelques km/h, peut avoir de graves conséquences.

Le recours à la réalité virtuelle vise à rendre l’expérience la plus réaliste possible afin de faire réfléchir les automobilistes. La campagne s’adresse particulièrement aux conducteurs de 16 à 24 ans.

« C’est comme si t’étais dans l’auto, ça te donne une belle perspective. C’est sûr que ça arrive à tout le monde de dépasser la limite de vitesse de juste 10 km/h. On pense que ce n’est pas grave, mais finalement, on voit que ça fait une grosse différence », raconte Judith Desmeules, une conductrice de 21 ans qui s’est prêtée à la simulation, mardi, au Vieux-Port de Québec.

Conscientiser la population

« Le consensus social sur le problème de la vitesse au volant est difficile à créer et à maintenir. La réalité virtuelle est une nouvelle avenue pour conscientiser la population », explique la présidente et chef de la direction de la SAAQ, Nathalie Tremblay.

La SAAQ participera à différents grands événements et festivals du Québec cet été pour tenter de rejoindre le plus grand nombre de conducteurs possible.

De plus, les corps policiers et les contrôleurs routiers de la SAAQ mèneront une opération nationale de sécurité routière du 9 au 15 juin afin d’exercer une surveillance accrue des comportements des automobilistes.

La vitesse continue de tuer

La vitesse demeure l’une des principales causes d’accidents au Québec. Selon la SAAQ, chaque année, la vitesse est en cause dans 36 % des décès qui surviennent sur les routes de la province.

Elle est également responsable de 28 % du nombre de blessés graves et de 19 % du nombre de blessés légers.

Les accidents liés à la vitesse ont engendré l’année dernière des coûts de 210 millions de dollars en indemnisation.

« La problématique [de la vitesse] est préoccupante. Afin de rendre le réseau routier plus sécuritaire pour tous les utilisateurs, il est important de poursuivre les efforts de sensibilisation et de prévention », a fait valoir le ministre des Transports, Laurent Lessard.

Avec les informations d’Alexandra Duval

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine