Retour

La Traverse de Laval, la « pire route de la région » selon le CAA-Québec

La Traverse de Laval, à Lac-Beauport, décroche la palme de la pire route de la région de Québec selon le palmarès établi par le CAA-Québec à partir des milliers de plaintes reçues. Les travaux, qui se font toujours attendre, auront lieu l'an prochain, promet le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu.

Cette route sinueuse en est à sa troisième apparition en quatre ans dans le palmarès des pires routes de la province, souligne le CAA-Québec.

De nombreuses plaintes ont été effectuées ces dernières années concernant l’état lamentable de la Traverse de Laval. En 2016, la Traverse de Laval, qui relie Lac-Beauport à Sainte-Brigitte-de-Laval, s’était retrouvée au premier rang du sondage du CAA. Cette année, elle occupe la deuxième place du palmarès provincial.

C'est essentiellement la portion sous la juridiction de Lac-Beauport qui a reçu plusieurs centaines de plaintes d'usagers de la route, selon CAA-Québec. Des travaux devaient être réalisés en 2018 pour pallier la situation, mais ils seront plutôt effectués l'an prochain, confirme le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu.

« Depuis mon arrivée en novembre dernier, on s'est activé à préparer tous les documents d'appels d'offres. Pour cet été, c'est tout ce qui concerne les plans et devis qui sont effectués. Les réalisations des travaux se feront en 2019. Il faut encore être patient pour un an, mais dès 2019, la Traverse de Laval sera complètement resurfacée », promet-il.

Le maire de Lac-Beauport n'est pas en mesure de donner des détails sur le budget alloué aux travaux, ni le nombre de kilomètres de chaussée réparés.

Deuxième position au Québec

Seul le boulevard Gouin Est, à Montréal, devance la Traverse de Laval au classement provincial. Il faut dire que les citoyens de l’est de Montréal s’étaient donné le mot pour dénoncer publiquement l’état du boulevard Gouin Est.

Cette artère a été l’objet de 12 000 plaintes au CAA-Québec en à peine un mois en raison de l’état de détérioration avancé de la chaussée où se multiplient les nids de poule, les détours et les affaissements de chaussée.

Outre la Traverse de Laval, aucune route de la grande région de Québec ne se retrouve dans les dix premières positions du classement provincial cette année.

Les 4 pires de la région

À l’échelle régionale, la rue Einstein, à Sainte-Foy, l’avenue du Bourg-Royal, dans les secteurs de Beauport et Charlesbourg, et la rue du Carrefour, à Beauport, sont celles qui ont reçu le plus de plaintes, après la Traverse de Laval.

Mobilisation provinciale

Par ailleurs, le fait qu’au moins neuf régions de la province soient représentées dans ce palmarès démontre, selon le CAA-Québec, que le problème de détérioration et le manque d’entretien des routes touche l’ensemble du Québec autant dans les régions urbaines que rurales.

Cette mobilisation prouve que les gens tiennent à un réseau routier sécuritaire. Cela nous permet de demeurer optimistes, parce qu’on sait que le palmarès Les pires routes interpelle les décideurs.

Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques chez CAA-Québec

Selon le CAA-Québec, l’annonce par Québec à la fin mai d’une bonification de 50 millions de dollars par an de l’aide à la voirie locale est une bonne nouvelle, mais les pouvoirs publics auront encore fort à faire pour rattraper le déficit d’entretien du réseau routier de la province estimé à 15 milliards de dollars.

Plus d'articles