Retour

La vague IAM déferle au Festival d'été de Québec

L'histoire d'amour entre IAM et le Québec, née il y a 25 ans, se poursuit. Devant des dizaines de milliers de jeunes amateurs de hip-hop, les membres du groupe français ont transporté la chaleur marseillaise sur les Plaines.

Texte et photos de Maxime Corneau

Tous les classiques y sont passés. Côté obscur, Samouraï et Les miens n'avaient pas de secret pour le public qui connaissait les paroles par coeur.

Les vedettes ont toutefois fait attendre les spectateurs jusqu'au dernier rappel pour leur faire entendre Petit frère, créant l'hystérie collective.

Avant de quitter la scène, ils ont promis à leurs admirateurs d'être de retour bientôt. 

Plus tôt jeudi après-midi, les membres d'IAM avaient fait un spectacle surprise dans Saint-Roch.

Le chanteur Shurik'n

Le leader d'IAM, Akhenaton

Le rappeur Saïd

Samian

Le rappeur algonquin Samian a fait honneur à sa réputation. En première partie d'IAM, il s'est porté à la défense des Premières Nations tout au long de son spectacle d'une heure. Il a dénoncé à de nombreuses reprises le « mauvais traitement » réservé aux jeunes autochtones partout au Canada. 

De La Soul

Le trio américain De La Soul a précédé IAM. Il a chauffé la foule de belle façon avec ses rythmes lourds et ses textes caustiques. Il s'est même permis de narguer les spectateurs de la zone VIP, affirmant que ses vrais amateurs étaient devant lui.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine