Retour

La Ville de Québec encourage le don d’organes

La Ville de Québec entend faire la promotion du don d'organes en invitant les élus municipaux et les citoyens à signer le registre de consentement de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ).

La Ville, qui lance cette initiative à l’occasion de la 20e Semaine nationale du don d'organes et de tissus de l'organisme Transplant Québec, en fera la promotion dès mardi sur son site Internet.

« On va le faire délicatement parce que c’est un geste un peu spécial. Dans la page d’accueil, à partir de demain, on va avoir ce qu’il faut pour inciter la population à le faire [signer le registre] », mentionne le maire de Québec, Régis Labeaume.

Le maire demandera aussi aux élus de Québec de même qu’à ses homologues de la province de consentir au don d’organes et de tissus.

Régis Labeaume dit être sensible à la cause depuis le décès de sa mère, il y a 17 ans. La famille n’avait pas hésité à autoriser un transfert d’organes.

Un baume pour les proches

Transplant Québec fait valoir qu’en plus de sauver la vie de personnes qui recevront la greffe, le don d’organes peut aussi aider les familles à traverser le deuil.

C’est le cas de Joanne Dutil qui a perdu son fils handicapé, il y a deux mois. La transplantation des reins de son garçon chez deux receveurs lui apporte une certaine sérénité.

« Je me disais :" il va pouvoir marcher, courir à travers deux personnes." C’est comme donner une deuxième vie à mon fils et en même temps, donner la vie ou aider à recouvrer la santé du receveur. »

Actuellement, plus de 3 millions de Québécois sont inscrits en faveur du don d’organes, soit quatre Québécois sur 10.

Transplant Québec encourage les signataires du registre à informer leurs familles de leur choix afin de faciliter la prise de décision lors du décès.

Actuellement, 850 personnes sont en attente d’un organe au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine