Retour

La Ville de Québec intensifie sa chasse aux nids-de-poule

La Ville de Québec déploie des efforts supplémentaires pour colmater les nids-de-poule qui prolifèrent cette année. La Ville aura des équipes 7 jours sur 7 afin de réparer les trous dans un délai de moins de 2 jours.

Les trous dans la chaussée sont apparus un mois plus tôt cet hiver et en plus grand nombre en raison des nombreux épisodes de gel et de dégel. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. La Ville a déjà reçu autour de 1000 signalements, comparativement à 403 à la même date en 2015 et 631 en 2014.

Pour faire face à la situation, la Ville met 20 équipes sur le terrain qui étendent 60 tonnes d'asphalte chaque jour, permettant de réparer autour de 1000 nids-de-poule.

Pour le prochain mois, 12 équipes de cols bleus seront aussi à l'oeuvre chaque fin de semaine.

La coordination des équipes se fait maintenant de façon centralisée, plutôt que par arrondissement, pour optimiser les travaux.

La Ville qui avait promis l'an dernier de réduire le délai d'intervention de trois jours pour réparer un nid-de-poule passe cette année à un objectif de moins de deux jours. En 2017, elle espère atteindre un temps moyen d'un jour et demi.

« À l'instar des citoyens, nous constatons que plusieurs sections de nos réseaux routiers deviennent carrément impraticables au printemps », a reconnu le vice-président du comité exécutif et responsable des infrastructures et des travaux publics, Jonatan Julien, vendredi matin, lors d'un point de presse sur l'état des chaussées.

Jonatan Julien indique que la Ville n'a pas de contraintes budgétaires pour réparer les artères malmenées. « On va mettre toute l'énergie qu'on est capable de mettre sur les nids-de-poule », dit-il.

En mode proactif

L'administration travaillera dorénavant davantage « en mode préventif et proactif » afin de prévenir la détérioration des chaussées, soutient M. Julien.

Les 10 rues les plus problématiques seront identifiées et feront l'objet de travaux de surfaçage dès cet été afin de prévenir l'apparition de nids-de-poule l'an prochain.

L'avenue Holland, fortement touchée par les nids-de-poule, a déjà été ciblée. On y réalisera des travaux de planage et de pavage qui permettront de prolonger la durée de la chaussée de quelques années avant son remplacement.

Appel au privé?

Jonatan Julien a mentionné que la Ville pourrait faire appel au privé pour venir à bout des nids-de-poule. « Ce n'est pas exclu qu'en période où on aurait plusieurs situations de nids-de-poule qu'on fasse appel au privé dans le futur », dit-il.

Pour l'instant toutefois, il croit que la Ville a la capacité d'intervenir dans un délai d'un jour et demi en 2017.

Les citoyens peuvent remplir une demande d'intervention pour faire remplir un nid-de-poule sur le site Internet de la Ville.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine