Retour

La Ville de Québec pourrait payer pour les fosses septiques de Stoneham et de Lac-Delage

La Ville de Québec pourrait devoir réaliser elle-même les travaux d'aqueduc et d'égout à Stoneham et à Lac-Delage afin de protéger sa principale source d'eau potable. Selon le maire Labeaume, il en coûtera au moins 100 millions de dollars pour le raccordement des fosses septiques au réseau municipal.

Le maire Labeaume a évoqué cette hypothèse, hier, lors d'un comité plénier qui se penchait sur les moyens à prendre pour protéger le lac Saint-Charles et son bassin versant.
La plupart des résidences de Stoneham et de Lac-Delage ne sont pas reliées à un système de traitement des eaux usées.

Plus de 5000 fosses septiques sont recensées dans la région nord selon des chiffres avancés. Comme 84 % de l'eau qui se retrouve dans le lac Saint-Charles passe par ces deux villes, Régis Labeaume croit qu'il faut s'attaquer à la situation en priorité.

« Là, ce qui urge, ce sont les eaux usées, la merde. C'est assez simple, il va falloir qu'on s'occupe de la merde. Il va falloir qu'on récupère la merde et qu'on s'organise pour ne pas qu'elle s'en aille dans le lac ou la rivière. »

Le problème c'est que ces deux municipalités n'auraient pas les moyens de payer ces travaux importants, estime la Ville de Québec.

« Si on dit à Stoneham et Lac-Delage : "vous devez connecter parce que vous polluez le lac", ils ne sont pas capables de payer. Si on veut préserver notre eau parce que c'est nous autres qui la boit, il va falloir utiliser notre argent pour aller connecter Stoneham et Lac-Delage. Voyez-vous le problème politique qui s'en vient? », a dit Régis Labeaume.

Un plan d'action

Le maire Labeaume doit rencontrer les élus des principales municipalités au nord de Québec dans les semaines à venir pour discuter de la situation.

Un avocat présent au comité plénier, hier soir, Me Daniel Bouchard, a insisté sur la nécessité pour les villes de s'asseoir pour trouver des solutions, notamment au sujet de la facture, « sans créer de psychose dans la population ». « Oui, c'est gros, mais ça se fait, il y a des villes qui l'ont fait », a-t-il affirmé.

Trois maires ont assisté au comité plénier à l'hôtel de ville pendant lequel des experts sont venus dresser un portrait de la situation. Les maires de Stoneham et de Lac-Delage se disent prêts à collaborer avec la Ville de Québec pour protéger sa source d'eau potable.

Le lac Saint-Charles a vieilli de 25 ans dans les 5 dernières années, selon un récent rapport dévoilé par la Ville de Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine