Non content de solliciter un quatrième mandat lors des prochaines élections municipales, le maire de Québec, Régis Labeaume, évoque déjà une candidature au scrutin de 2021.

Un texte de Carl Marchand

La campagne électorale 2017 n'est pas encore commencée que déjà le maire Labeaume songe à la campagne 2021 pour régler le problème du transport en commun.

« Si ce n'est pas fait dans quatre ans, vous allez me revoir, c'est certain. Même si c'est fait, vous pourriez me revoir quand même », a déclaré M. Labeaume lors d'un point de presse, lundi.

« Un maire n'est pas éternel »

Cette possibilité d'une candidature en 2021 a fait bondir ses adversaires. La chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec a d'ailleurs proposé de limiter à deux le nombre de mandats à la mairie.

« Il n'y a pas juste une personne qui peut être maire dans une ville », a déclaré Anne Guérette.

« Après 8, après 10 ans, on ne défend plus le citoyen. C'est ce qui arrive présentement à monsieur Labeaume et moi, je ne veux pas me rendre là. Je ne veux pas être comme lui qui défend la machine contre le citoyen », a pour sa part réagi Jean-François Gosselin, candidat à la mairie pour Québec 21.

M. Gosselin estime qu'Anne Guérette a raison de proposer une limite de deux mandats à titre de maire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine