Retour

Labeaume veut plus d’espaces verts et un lien mécanique vers la Haute-Ville

Régis Labeaume promet d'aménager de nouveaux espaces verts et de créer un lien mécanique reliant la Basse-Ville et la Haute-Ville, à la hauteur de l'ancienne église Saint-Vincent-de-Paul, s'il est réélu.

Le maire sortant a fait part lundi de son intention d’aller de l’avant avec le verdissement de trois terrains situés au centre-ville et dans le Vieux-Québec. Il dit vouloir « augmenter le plaisir d’habiter et de fréquenter » ces lieux.

Les espacés visés sont le terrain actuellement occupé par la centrale de police du parc Victoria, qui doit déménager dans le secteur Lebourgneuf, celui de l’ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul, ainsi que l’espace situé sous les bretelles de l’autoroute Dufferin-Montmorency.

« Des espaces pour s’arrêter, pour prendre son temps, pour apprécier sa ville. Voilà trois lieux qui deviendront des exemples probants de petits plaisirs qu’une administration municipale peut offrir aux résidents », a soutenu Régis Labeaume.

Expropriation?

À défaut d’une entente, le maire sortant a indiqué qu’il n’hésiterait pas à exproprier le promoteur Jacques Robitaille, propriétaire du terrain de l’église Saint-Vincent-de-Paul, afin d’y aménager un espace vert et un lien mécanique.

« On ne craint [pas la réaction du propriétaire]. C'est notre décision. On a le droit de prendre cette décision-là comme gestionnaires municipaux et c’est la direction qu’on prend », a indiqué le maire sortant.

Régis Labeaume se donne 60 mois pour réaliser ou entamer ces différents projets, dont il n'a pas précisé les coûts. Il s'est contenté de rappeler que les engagements financiers de son équipe seront dévoilés à la fin de la campagne.

Plus d'articles

Commentaires