Retour

Lac Saint-Charles : Stoneham prolonge son réseau d'égout

La municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury investit 1,5 million de dollars pour prolonger son réseau d'égout dans le but d'améliorer la qualité de l'eau du lac Saint-Charles, la principale source d'eau potable à Québec, dont l'état est inquiétant depuis plusieurs années.

L'argent servira à raccorder au réseau municipal 136 résidences dotées d'une fosse septique situées le long de la rivière des Hurons, un cours d'eau qui se jette dans le lac. 

Selon les évaluations réalisées par la municipalité, 74 % des fosses septiques dans ce secteur sont non conformes et sont donc susceptibles de contaminer les cours d'eau environnants.

Le projet sera financé en partie par une taxe de secteur qui coûtera 833 $ par année pendant 20 ans aux propriétaires touchés. Ceux-ci n'auront toutefois plus de dépenses pour l'entretien de leur fosse septique.

Le projet reçoit l'appui d'une majorité de citoyens. Selon la municipalité, 92 % des résidents sont en accord.

« Il y avait une volonté qui dépassait l'individu, qui était une volonté de dire on a une responsabilité citoyenne envers la grande région. C'est ce que j'ai compris de la part des citoyens », affirme le maire de Stoneham-et-Tewkesbury, Robert Miller.

Rencontre avec le ministre Moreau

Par ailleurs, le maire entend poursuivre ses démarches pour obtenir l'aide de Québec afin de moderniser sa station de traitement des eaux usées pour répondre aux nouvelles normes gouvernementales.

D'ici la fin de 2016, Stoneham-et-Tewkesbury doit rénover ses équipements pour réduire les rejets de phosphores dans le lac Saint-Charles de 0,8 % à 0,3 %.

Il y a quelques semaines, Québec a refusé la demande de subvention de la municipalité, qui réclame de l'aide pour payer les travaux, évalués à 1,1 million de dollars.

Stoneham-et-Tewkesbury veut utiliser une technologie différente de celle recommandée par Québec, qui est plus efficace selon la municipalité, mais aussi plus dispendieuse.

« On va aller défendre notre point et on va se battre jusqu'au bout, parce que nous autres, on trouve ça important. Ce n'est pas juste pour la municipalité de Stoneham, c'est l'ensemble de la grande région de Québec qui serait gagnante si on avait un équipement qui était performant et qui garantirait une stabilité dans les rejets. C'est ce que nous présentons comme projet », plaide Robert Miller.

Le maire a obtenu une rencontre avec le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, et la mairesse de la municipalité voisine, Lac Delage, qui a les mêmes revendications.

La députée libérale Véronyque Tremblay, qui était présente au point de presse ce matin, n'a pas voulu s'avancer sur une possible aide gouvernementale.

« C'est clair qu'il va y avoir une rencontre. On est conscient que c'est important la qualité de l'eau potable. On est conscient de l'importance de la qualité de l'eau du lac Saint-Charles, ça, c'est clair. Là-dessus, on est sur la même longueur d'ondes », a dit Véronyque Tremblay.

Plus d'articles

Commentaires