Retour

Lancement de programmation pour les Conservatoires de Québec

Les Conservatoires d'art dramatique et de musique de Québec promettent une saison 2016-2017 riche en activités. Plus d'une centaine de pièces de théâtre, concerts et événements sont au menu.

Les directeurs des deux institutions, Jacques Leblanc et Louis Dallaire, sont très fiers de leur programmation. Encore cette année, les élèves de théâtre et de musique uniront leur talent l'instant de quelques spectacles.

En art dramatique, six productions seront présentées tout au long de l'année, dont quatre seront assurées par les finissants de troisième année. Pour lancer le bal en octobre, la pièce À matin, le soleil s'est levé. Elle est issue d'un bricolage de textes de Michel Tremblay, dans une mise en scène de Jean-Sébastien Ouellette.

À la mi-décembre, les 11 finissants reviendront avec leur propre création théâtrale, sous la direction d'Alexandre Fecteau. Suivront ensuite en février la pièce Méphisto, de l'auteure française Ariane Mnouchkine et mise en scène par Lorraine Côté, ainsi que la production Avec Éric, en mai. Il s'agit d'un collage de deux pièces de l'auteur Éric-Emmanuel Schmitt qui portent sur l'amour, la passion et le désir.

Quant aux élèves de deuxième année, ils fouleront les planches du 12 au 15 novembre lors du récital poétique Promenades, composé d'extraits d'oeuvres de Mathieu K. Blais, Anne Hébert et Joël Pourbaix. Ils reviendront les 1er et 2 avril pour la lecture publique de Le feu de mon père, de Michaël Delisle. Pour faire vivre ce récit biographique, les élèves de première année se joindront à eux.

Le Conservatoire de musique de Québec propose une centaine de concerts et récitals. La série Quand l'orchestre invite au voyage transportera les mélomanes en Europe, alors que la série Place à l'opéra fait la part belle à Mozart.

Les Lunchs musicaux se poursuivront le midi au Grand Théâtre et au Musée national des Beaux-Arts.

La collaboration entre les Conservatoires d'art dramatique et de musique de Québec se poursuivra encore cette année. Les élèves des deux institutions monteront ensemble trois productions, un récital de poésie et deux lectures de textes, sous la direction de Marie-Ginette Guay. Elles seront présentées dans le cadre d'une nouvelle série qui prend l'affiche, L'art dramatique et la musique se rencontrent. Poèmes, musique, contes et scènes du théâtre classique seront à l'honneur.

Pour le directeur du Conservatoire de musique, Louis Dallaire, la collaboration entre les deux institutions est riche en apprentissage. « Je suis très content d'être en contact avec les gens d'art dramatique, autant que les élèves qui viennent prendre des cours au Conservatoire de musique. Ça fait un échange d'atmosphère de travail et de création qui est vraiment unique. »

Pour présenter un contenu de qualité, les élèves du Conservatoire disposent d'un costumier bien garni au troisième étage de l'établissement. Ils ont accès à 15 000 accessoires et 4000 costumes amassés au fil du temps, depuis la création du Conservatoire en 1958.

Ces jours-ci, les artisans s'activent pour donner forme au plus grand décor réalisé au Conservatoire d'art dramatique ces dernières années pour la pièce À matin, le soleil s'est levé. Le directeur Jacques Leblanc se dit fier du travail accompli.

« Les élèves ont des cours de création, mais aussi des cours très techniques parce qu'un décor, il faut que ce soit très solide, il ne faut pas que ça tombe sur les acteurs ni dans la salle, alors c'est ce qu'ils sont en train de regarder. »

La pièce prendra l'affiche le 16 octobre, au théâtre du Conservatoire.

Plus d'articles