Retour

Laurent Dubreuil parmi les 10 meilleurs aux mondiaux

Dix-huit centièmes de seconde. C'est ce qui sépare le patineur Laurent Dubreuil du podium des Championnats du monde par distance vendredi, à Gangneung, en Corée du Sud. À un an des Jeux olympiques de Pyeongchang, son temps de 34,94 s lui a permis de se classer au 9e rang de l'épreuve de 500 m.

« Il y a deux ans, en 2015, j’ai remporté une médaille à cette compétition-là, se rappelle le patineur de Lévis. Certains diront un an trop tard [en raison des JO de 2014], parce que c’est vraiment l’équivalent d’une médaille olympique », dit l'athlète, qui avoue être « relativement satisfait » de sa performance.

« C’est une bonne course. Je ne mentirai pas, mon objectif était de gagner une médaille. Par contre, je n’étais pas un favori du tout pour la médaille, explique Dubreuil.

Au 500 mètres, c’est tellement serré que même si tu es 1er au monde, tu peux avoir une mauvaise course et finir 15e.

Laurent Dubreuil

« J’étais conscient que ça me prenait une course parfaite ou extrêmement proche d’être parfaite pour remporter une médaille, ce qui est extrêmement rare, mais je suis arrivé un peu à court. »

De l’espoir pour 2018

Cette compétition relevait un caractère particulier pour le patineur puisqu’elle se déroulait sur l’un des sites des prochains JO d’hiver. « C’est les Olympiques avant les Olympiques. C’est la plus grosse compétition de la saison », souligne le patineur.

Du côté féminin, les Canadiennes Heather McLean (37,86 s) et Marsha Hudey (37,89 s) ont respectivement terminé 5e et 6e au 500 m. Une autre Canadienne, Kaylin Irvine, a fini au 19e rang en 38,54 s.

Laurent Dubreuil prendra le départ pour le 1000 m samedi, en Corée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine