Le bunker des Hells Angels de Charny, au sud de Québec, est disparu sous les pelles mécaniques. La démolition d'un premier bâtiment a débuté à 7 h ce matin et le deuxième a été démoli en début d'après-midi.

Le bunker et les terrains ont été saisis au mois de mai par le ministère public. L'entreprise qui était propriétaire du site, Récupération de métaux Rive-Sud, avait jusqu'au 7 août pour terminer la démolition.

La Ville de Lévis est en négociation avec le Directeur des poursuites criminelles et pénales pour savoir ce qu'il adviendra des terrains confisqués.

Au mois de mai, le maire Gilles Lehouiller avait exprimé le souhait que la Ville se porte acquéreur des terrains. L'objectif serait de les revendre au parc industriel et récupérer les 75 000 $ de taxes municipales impayées depuis l'opération SharQc en 2009.

Cette vaste offensive policière avait permis à l'époque d'arrêter 156 personnes identifiées comme étant des Hells Angels ou des sympathisants du groupe de motards.

La grande majorité de ces individus ont plaidé coupables au fil des années.

Seulement six accusés sont toujours cités à comparaître dans ce mégaprocès qui devait commencer cette semaine. Il a finalement été reporté à la semaine prochaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine