Retour

Le Canadien rate son premier rendez-vous à Québec

Le Canadien de Montréal a amorcé son calendrier de huit matchs préparatoires avec une défaite de 3-2 contre l'équivalent de l'équipe C des Bruins de Boston, devant 9248 spectateurs peu enthousiastes au Centre Vidéotron de Québec, lundi soir.

Brendan Gallagher et Jérémy Grégoire, dans un intervalle de 88 secondes au début de la deuxième période, ont déjoué Malcolm Subban. Zane McIntyre, venu en relève au milieu de la deuxième période, a par contre bloqué les huit rondelles dirigées vers lui.

Du côté des Bruins, Jesse Gabrielle, Anders Bjork, contre Al Montoya, de même que Tim Schaller, face à Zachary Fucale, ont contribué à effacer un recul de 0-2 en moins de quatre minutes au deuxième vingt.

Le but de Schaller a été réussi en désavantage numérique sur le premier tir dirigé vers Fucale, exactement 18 secondes après l'entrée en scène de l'ancien gardien des Remparts de Québec à mi-chemin de la période médiane.

Les Bruins ont dominé au chapitre des tirs au but avec 30, dont 17 en direction de Montoya, contre seulement 25 pour le Tricolore.

Parce qu'ils amorçaient une séquence de trois matchs en quatre soirs, dont deux à domicile mardi et jeudi, les Bruins avaient laissé de côté de nombreux vétérans. Le gardien Tuukka Rask, les défenseurs Torey Krug, Zdeno Chara, Adam McQuaid et Brandon Carlo, et les attaquants Brad Marchand, David Pastrnak, David Krejci et Patrice Bergeron, la fierté de la région de la Vieille Capitale, n'ont pas joué.

Contre cette équipe qui ressemblait davantage aux Bruins de Providence, peu de joueurs du CH ont véritablement réussi à s'imposer, voire à se démarquer, même si Claude Julien avait dépêché une formation un peu plus étoffée que celle de ses rivaux, avec des joueurs partants comme Gallagher, Alex Galchenyuk, Phillip Danault, Paul Byron, Andrew Shaw et les défenseurs Jeff Petry et Karl Alzner.

Malgré cela, le Tricolore n'a pour ainsi dire rien généré sur le plan offensif, si l'on fait exception du début de la deuxième période.

En fait, après quarante minutes de jeu, c'est Jacob De La Rose qui dominait avec quatre tirs, deux de plus que Byron, Torrey Mitchell et Petry.

Au milieu de la troisième période, le Canadien a profité d'une supériorité numérique de deux hommes pendant 91 secondes, mais n'a pu diriger un seul tir vers McIntyre.

L'équipe reprendra l'entraînement mardi matin au Complexe sportif Bell de Brossard et disputera ses deux prochaines rencontres au Centre Bell, mercredi contre les Capitals de Washington et jeudi face aux Devils du New Jersey.

Plus d'articles

Commentaires