Retour

Le candidat libéral dans Louis-Hébert ciblé par les partis d’opposition

À peine Éric Tétrault a-t-il confirmé sa candidature comme candidat libéral aux élections partielles dans Louis-Hébert que les partis d'opposition lui demandent de rendre des comptes sur son passé.

La Coalition Avenir Québec (CAQ) remet en question son intégrité en raison de son travail au sein de l'ancien gouvernement de Jean Charest.

En 2008, alors qu’il était directeur de la coordination des communications au cabinet du premier ministre Jean Charest, Éric Tétrault a assisté à un spectacle de Céline Dion dans une loge payée par l'ancien entrepreneur reconnu coupable de fraude Lino Zambito.

Éric Tétrault a aussi été contacté au téléphone par les enquêteurs de l'UPAC, en lien avec le procès pour corruption de l'ancienne vice-première ministre, Nathalie Normandeau.

« Philippe Couillard est en voie de devenir le chef libéral ayant eu à gérer le plus grand nombre de scandales étiques dans le plus court laps de temps », affirme Éric Caire, débuté de la CAQ.

La députée péquiste Agnès Maltais déplore aussi le fait qu’un membre de l’équipe de Jean Charest ait été choisi. « Avec ce qu’on apprend aujourd’hui sur le candidat qu’il a choisi, c’est du pareil au même. Pour moi, l’équipe Jean Charest entoure Philippe Couillard », a-t-elle déclaré.

Tétrault se défend

Le principal intéressé rétorque à l’opposition en affirmant qu’il a rapidement quitté le spectacle de Céline Dion lorsqu’il a réalisé la nature de l’invitation dans la loge de M. Zambito. Il se dit aussi prêt à témoigner au procès de Nathalie Normandeau, s’il est appelé à comparaître.

Après avoir été journaliste à la radio et chroniqueur politique à La Presse canadienne, Éric Tétrault a occupé différentes fonctions au sein de l’appareil gouvernemental. Depuis 2014, il était à la tête des Manufacturiers et exportateurs du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine