Le casque est encore trop boudé par les cyclistes québécois. Ces derniers sont bons derniers en la matière au pays, selon des spécialistes de la santé.

« On a un peu moins de 40% de jeunes et des adultes qui portent toujours le casque au Québec, tandis que nos collègues des autres provinces ont des statistiques beaucoup plus intéressantes », explique le pédiatre et chercheur au CHU, Richard Bélanger, rencontré dans le cadre du salon Info-Vélo qui se tient ce week-end, à Québec.

Pour contribuer à la sensibilisation au port du casque, l'organisation Bouclier Prévention propose pour une deuxième année son défi Tête la première. Plusieurs personnalités victimes d'accident de vélo, dont Isabelle Richer et la cycliste Lyne Bessette, prendront la route pour amasser des fonds.

Table de concertation

La Table québécoise de la sécurité routière se penche actuellement sur la question du casque de vélo obligatoire. Plusieurs spécialistes du milieu espèrent que le Québec imitera l'Ontario qui oblige le port du casque chez les cyclistes mineurs. Des consultations publiques sur la question sont prévues d'ici la fin de l'année. 

En juillet dernier, Vélo Québec soutenait que le port du casque obligatoire ne devait pas être une priorité pour le gouvernement. L'organisme croit que la sensibilisation au partage de la route devrait plutôt être mise de l'avant.

Au Canada, 7 provinces canadiennes sur 10 ont adopté une loi concernant le port du casque à vélo.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine