Retour

Le chantier maritime Davie poursuivi pour 2,6 M$

Le chantier maritime Davie se retrouve à nouveau en eaux troubles alors qu'une entreprise de Québec lui réclame plus de 2,6 millions de dollars.

Un texte de Yannick Bergeron

La compagnie Navtech allègue que son travail dans la conception du navire MV Astérix n'a pas été rémunéré à sa juste valeur.

La Davie a complètement transformé un porte-conteneur pour en faire un navire de ravitaillement qu’elle loue aujourd’hui à la Marine canadienne.

Navtech affirme avoir élaboré le concept de transformation qui a permis de livrer le MV Astérix.

Ce dernier a pris la mer en décembre après des travaux de 600 millions de dollars.

Propriété intellectuelle

Dans une procédure intentée à la Cour fédérale, Navtech soutient détenir les droits intellectuels du concept qui a mené au nouveau design du navire.

L’entreprise réclame la vente du bâtiment pour récupérer 2,25 millions de dollars, un montant « représentant la solde dû sur les royautés », peut-on lire dans le document de la Cour.

La firme de Québec exige 400 000 $ supplémentaires en dommages pour « atteinte à la visibilité et à la notoriété ».

Navtech allègue dans sa réclamation que le bateau a été modifié et transformé, selon ses plans initiaux.

Les faits reprochés n'ont pas été prouvés devant la cour et la Davie entend se défendre.

Contrat résilié ?

Dans une déclaration écrite, la direction du chantier maritime de Lévis affirme que Navtech a été entièrement payée pour les travaux qu’elle a réalisés avant la résiliation de son contrat.

Les deux entreprises n'ont pas voulu commenter davantage, maintenant que le dossier se retrouve devant les tribunaux.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine