Retour

Le combat de Sophie Grégoire-Trudeau pour l'estime des femmes

De passage à Québec pour un rassemblement organisé par l'organisme Fillactive dont elle est porte-parole, Sophie Grégoire-Trudeau a livré un plaidoyer pour une meilleure estime des femmes.

L'épouse du premier ministre canadien estime que les adolescentes doivent actuellement se développer en tant que femmes dans une société « qui leur dit constamment comment être ». « C'est comme si on vivait dans une culture dans laquelle il est normal de ne pas s'aimer », a-t-elle déclaré en entrevue avec Catherine Lachaussée à Radio-Canada cet après-midi.

Mme Grégoire-Trudeau, qui a souffert de boulimie lorsqu'elle était plus jeune, milite pour la cause des femmes depuis 15 ans. Bien que Justin Trudeau, son mari, ait atteint la parité au sein de son cabinet, elle estime qu'un tas d'autres mesures doivent être prises afin d'atteindre l'équilibre homme-femme.

« On a tellement de boulot devant nous. Que ce soit pour l'accès à des garderies à un prix décent pour tout le monde, pour la parité salariale, la violence envers la femme, énumère-t-elle. Il y a encore un langage de violence envers la femme qui est considéré comme normal dans la cour d'école. »

Pas qu'un problème de femmes

Pour faire avancer ces causes, Sophie Grégoire-Trudeau est convaincue que les hommes doivent faire partie de l'équation.

« On a besoin de tenir la main aux hommes dans cette aventure-là », estime-t-elle. Plus une société est juste envers l'équilibre homme-femme, plus une société peut s'en porter florissante au niveau économique et social. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine