Retour

Le concepteur des « Rabais météo » d'Ashton crie au plagiat

Le concept publicitaire bien connu des restaurants Ashton, les « Rabais météo », aurait été plagié, selon son créateur. Louis Massicotte accuse les compagnies Sid Lee et Touché! d'avoir littéralement copié son slogan.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

En 1994, le publicitaire a créé le slogan « Plus il fait froid, plus il y a de rabais » au profit de la chaîne de restaurants de Québec qui subissaient une baisse d'achalandage durant l'hiver.

Or, les firmes Sid Lee et Touché! viennent de remporter un Lion de bronze au Festival international de la créativité de Cannes, dans la catégorie Creative Data, en utilisant un concept similaire.

L'homme d'affaires de Québec a été profondément choqué quand il a vu le slogan de la campagne gagnante, « The colder it gets, the more you save », utilisé par la compagnie canadienne Mark's, la version anglophone des magasins L'Équipeur.

« D'apprendre que des publicitaires québécois sont allés chercher un trophée à Cannes et qu'ils l'ont fait avec une idée qui vient de nous, à Québec, je suis plein d'interrogations. Je sens que c'est le farwest en matière de respect de la propriété intellectuelle », déplore le publicitaire.

Le publicitaire veut faire reconnaître sa paternité pour le slogan. « Je veux qu'ils cessent de prétendre qu'ils sont les concepteurs et les auteurs de cette campagne. Ils ne sont pas les auteurs du slogan. Ils ne sont pas non plus les concepteurs de cette stratégie qui relie la météo au pourcentage de rabais », critique-t-il.

Le propriétaire de la chaîne, Ashton Leblond, est complètement dépassé.

La firme Sid Lee précise que c'est l'innovation technologique de son travail, en partenariat avec Touché!, qui a été récompensé. La campagne numérique de Mark's comprend une application qui fonctionne avec les données de Météomédia.

« L'originalité de cette exécution relève de son interactivité, de sa contextualisation et de sa complexité, permettant à Mark's d'appliquer en temps réel un rabais précis à travers ses points de vente canadiens », a répondu le porte-parole de Sid Lee, Michael Di Staulo, par courriel.

Mesures légales

L'avocat de Louis Massicotte, Louis Rochette, estime que son client a effectivement un droit légal sur ce concept. « C'est le droit exclusif, au détenteur du droit d'auteur, de reproduire une œuvre », affirme-t-il, précisant que la Loi sur le droit d'auteur protège aussi la traduction de l'œuvre.

« Le concept comme tel ne fait pas l'objet de la protection du droit d'auteur. Ce qui fait l'objet de l'article 3, c'est l'œuvre littéraire, c'est-à-dire les termes employés pour mettre en application le concept », ajoute Me Rochette qui considère que le slogan utilisé par Mark's est une traduction mot à mot de celui de son client.

Christian Desîlets, professeur de publicités sociales à l'Université Laval, apporte un bémol aux accusations lancées par M. Massicotte.

Selon Me Rochette, une injonction pour empêcher l'utilisation du slogan pourrait être demandée. Louis Massicotte pourrait également demander que le Lion de bronze lui soit attribué.

Louis Massicotte rencontrera son avocat vendredi pour déterminer la nature des mesures légales qui seront entamées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine