Une participante au demi-marathon de Lévis, dimanche, a vécu un moment particulièrement spécial lorsqu'elle a franchi le fil d'arrivée, en fauteuil roulant. Pour la première fois, Marie-Michèle Fortin a pu ressentir l'adrénaline que procure ce sport grâce à son fauteuil adapté pour la course.

Bien assise dans ce fauteuil adapté, elle a parcouru, avec de l’aide, un peu plus des 21 kilomètres requis pour terminer avec succès un demi-marathon.

Derrière elle, Sébastien Roulier était tout sourire. L'ultra-marathonien a poussé son amie jusqu'à la ligne d'arrivée.

« Même si j'avais une course de 80 kilomètres hier, je ne pouvais pas refuser ça. Je me suis dit : "on va vivre l'expérience." Je n’ai senti aucune douleur durant la course parce qu'il y a une énergie à courir pour deux! » mentionne M. Roulier.

Il leur aura fallu 1 h 30 pour conclure l’épreuve. Un moment qui a passé à toute vitesse pour Marie-Michèle Fortin.

« C'était vraiment le fun, les gens nous encourageaient aussi. C'était euphorique! » ajoute Mme Fortin.

Une course confortable

Si la course a été si confortable pour Marie-Michèle, c'est grâce au Kartus. Une idée du coureur et médecin Marc Therrien.

Le concepteur Philip Oligny explique que le fauteuil est spécialement conçu pour le plein air.

« La chaise Kartus, elle permet aux personnes à mobilité réduite de participer à des événements de course à pied comme aujourd'hui, mais aussi d'avoir accès au plein air, aux sentiers battus, à la plage », raconte M. Oligny.

Pour ses parents, Luc Fortin et Nicole Larouche, c'est précieux de voir leur fille vivre un tel moment.

« Beaucoup, beaucoup d'émotion, beaucoup de bonheur. On ne pourrait pas demander mieux », souligne Mme Larouche.

« Elle m'a dit : "ça roule doux, doux, doux." Ce qu'elle n’aime pas des fois avec son fauteuil sur l'asphalte, ça brasse. Elle a vraiment aimé ça! » rajoute M. Fortin.

Un tout nouveau prototype de ce fauteuil roulant sera par ailleurs dévoilé sous peu.

Avec les renseignements de Léa Beauchesne

Plus d'articles