Retour

Le départ de Jonatan Julien est « une perte » pour Labeaume

Les réactions sont nombreuses à l'Hôtel de Ville de Québec après le départ de Jonatan Julien, le bras droit du maire. Plusieurs conseillers considèrent qu'il s'agit d'une perte importante pour Équipe Labeaume.

Le chef de l’opposition, Jean François Gosselin de Québec 21, estime que Jonatan Julien a pris la bonne décision.

« Le style Labeaume, on le connaît, aujourd’hui ça eu des conséquences pour son équipe […] Quand ça va bien, c’est grâce à lui. Quand ça va mal, il cherche un coupable », a-t-il dit.

Il en a aussi profité pour dénoncer le fait que le maire ne soit pas resté à Québec.

« Et ce que je viens d’apprendre, c’est que M. Labeaume s’est défilé à New York quand même. C’est inacceptable! Le maire aurait dû rester à Québec, pour rassurer son équipe », a-t-il ajouté.

Labeaume responsable

Le conseiller Jean Rousseau de Démocratie Québec croit que le maire est le grand responsable du cafouillage et des dépassements de coûts de la nouvelle centrale de police.

« Le maire nous a dit que pendant deux ans, ils n’ont pas parlé aux policiers, parce qu’ils trouvaient que les demandes des policiers étaient exagérées. Ce qu’on semble découvrir aujourd’hui c’est que ces demandes semblaient légitimes », a-t-il souligné.

Un autre conseiller indépendant

Le conseiller indépendant Yvon Bussière comprend la décision de Jonatan Julien de claquer la porte au parti de Régis Labeaume.

« Je pense que c’est une grosse perte pour Équipe Labeaume, mais d’un autre côté, comme indépendant, il y a un autre indépendant qui va venir avec moi », a-t-il souligné.

Plus d'articles