Retour

Le dossier d'Anacolor refait surface au conseil municipal

Des résidents du secteur Cap-Rouge ont interpellé le maire Régis Labeaume lors du conseil municipal afin de s'assurer que le dossier Anacolor ne tombe pas dans l'oubli.

Une membre du Regroupement citoyen pour la qualité de l'air de Cap-Rouge, Zeina Constantin, se désole de ne plus entendre la Ville dans ce dossier, alors que l'usine a reçu de nouveaux avis de non-conformité pour ses émanations durant l'été.

« Que faites-vous des nombreuses plaintes reçues pour nuisances olfactives? » a demandé Mme Constantin.

Le maire Labeaume rappelle que le ministère de l'Environnement a fait parvenir un avis de fermeture à l'entreprise et qu'il appartient maintenant aux tribunaux de trancher dans le dossier.

« Vraiment, le gouvernement ne pouvait pas aller plus loin que de tenter fermer l'usine, a répondu le maire. Maintenant, on est une société de droits. C'est devant les tribunaux administratifs, il faut respecter ça et je pense que vos voisins l'ont compris. »

La Ville de Québec a aussi offert d'acheter le terrain de l'usine pour faciliter un déménagement, mais le propriétaire aurait des exigences trop élevées, selon le premier magistrat.

Plus d'articles

Commentaires