Retour

Le dynamitage reprend dans l'inquiétude à Stoneham

Les travaux de dynamitage dans le quartier Vermont-sur-le-Lac, à Stoneham, ont repris ce matin après l'opération ratée qui a endommagé plusieurs résidences au début du mois.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a autorisé Allen Entrepreneur Général à poursuivre les travaux de construction d'un nouveau développement résidentiel. La CSST conclut qu'il n'y a eu aucune négligence de la part de l'entrepreneur et du sous-traitant. Certaines recommandations ont toutefois été formulées.

De concert avec la municipalité et des citoyens, Allen Entrepreneur Général a tout de même décidé de mettre en place des mesures supplémentaires », indique la président Annie Allen.

Ainsi, le périmètre de sécurité dans le secteur du dynamitage est augmenté, le son de l'avertisseur rehaussé et une inspection par caméra est prévue pour détecter les failles dans le roc.

Deux hypothèses étudiées

Ces mesures rassurent la municipalité. « Je me sens en confiance », dit Robert Miller, maire de Stoneham-et-Tewkesbury, qui a pris le temps de discuter avec l'entrepreneur avant de relancer les travaux.

Deux hypothèses ont été retenues pour expliquer la pluie de roches tombée sur des résidences et des voitures du voisinage le 3 juillet dernier. Des pierres ont été projetées sur une distance d'environ 500 pieds.

« La première hypothèse est au niveau de la faiblesse dans le front de taille (la paroi verticale de la roche) et la seconde est un fardeau incorrect. C'est l'une ou l'autre ou les deux hypothèses conjuguées qui auraient pu causer l'événement », explique Annie Allen.

Les citoyens ont été informés des heures précises où il y aura du dynamitage, parfois jusqu'à quatre fois par jour.

Des citoyens toujours inquiets

Malgré ces mesures, la reprise du dynamitage ne rassure pas tous les citoyens. « Il y a des travaux de prévus du 15 juillet au 7 août. Tout notre été est hypothéqué. Ils vont nous mettre pas mal sur les nerfs. En plus, il va y avoir plein de corps de métiers dans le quartier pour réparer tous les dégâts qu'on a eus », déplore Lucille Marcoux.

La résidence, la voiture et la piscine de cette citoyenne ont subi des dommages qu'elle estime à 50 000 $. « J'ai à peu près 10 trous dans la toiture. Une trentaine de roches de toutes les grosseurs se sont retrouvées dans la piscine. Hier, c'est un monsieur qui fait de la plongée sous-marine qui est venu les chercher. Personne ne voulait aller les chercher dans le fond. »

Certains propriétaires ont déjà fait savoir qu'ils songeaient à poursuivre l'entrepreneur, Allen Entrepreneur Général, et la compagnie Dynamitage 1ere Classe pour les dommages subis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine