Retour

Le Malin-Firmier pour s'informer sur le milieu de la santé

Connaissez-vous le Malin-Firmier ? À l'instar du Pharmachien, Pier-Luc Banville déboulonne les idées préconçues dans le milieu de la santé avec un ton humoristique, tout en s'efforçant de démystifier le travail quotidien des professionnels de la santé.

Un texte de Jean-Simon Fabien

Ce finissant en sciences infirmières à l’Université Laval et ses neuf collaborateurs décortiquent et expliquent les idées reçues, ou les études frauduleuses qui circulent sur Internet, en s’appuyant sur des sources fiables et une dose d’anecdotes provenant de leur expérience personnelle ou professionnelle.

« En classe, quand on étudiait les infections transmises sexuellement, j’ai appris tellement de choses que je me suis dit que c’est un sujet qui touche tout le monde, et que si moi, qui étudie en santé j’en apprenais, qu’il devait y avoir beaucoup de gens qui n’étaient pas au courant », raconte Pier-Luc Banville à propos de la genèse du Malin-Firmier.

D’abord une simple page Facebook, le projet a maintenant son propre site web – La Gazette du Malin-Firmier – et sa chaîne YouTube.

L’équipe du rédacteur en chef Banville se fait un devoir d'observer partout la même rigueur dans le traitement des sujets. « C’est ce qu’on apprend aux professionnels de la santé à l’école : de toujours se remettre à jour. Pier-Luc est vraiment inflexible là-dessus », ajoute Meggan Bergeron, étudiante en pharmacie et collaboratrice au Malin-Firmier.

Mettre en valeur une expertise

Pier-Luc Banville ne s'attaque pas uniquement à la désinformation en lien avec les traitements ou les médicaments. Il estime que le travail des infirmières et infirmiers doit être mis en valeur.

« Tout le monde pense savoir ce que fait une infirmière : ça prend des prises de sang, ça prend la pression, ça distribue des médicaments, mais c’est tellement plus que ça. Ce que l’on voit dans Grey’s Anatomy et dans Trauma du travail des infirmières, ça ne peut pas être plus loin de la réalité de ma profession », confie Pier-Luc Banville.

C’est donc sur un ton familier, vulgarisateur et avec une bonne part d’autodérision que le Malin-Firmier informe dans une foule de domaines : obstétrique, santé mentale, sexualité, vaccination, etc.

L’humour est une manière utile de parler aux gens, résume Pier-Luc Banville, qui dit avoir été convaincu de la force de ce vecteur en consultant le blogue du Pharmachien.

Le populaire personnage du pharmacien Olivier Bernard inspire aussi Meggan Bergeron dans ses articles. « La pharmacie inclut beaucoup de concepts très internes au corps, alors c’est important de démystifier les termes techniques en les expliquant en des mots simples. »

Une formule qui donne de bons résultats si on se fie aux 10 000 abonnés de la page Facebook du Malin-Firmier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine