Le duo montréalais Chromeo et le Torontois The Weeknd ont ouvert le 51e Festival d'été de Québec (FEQ), jeudi soir, sur la grande scène des plaines d'Abraham. Pour cette première journée, les festivaliers ont dû affronter la canicule.

« On est super contents de revenir ici. Ça fait tellement longtemps qu'on n'a pas joué à Québec, au Québec », a indiqué David Macklovitch, membre du duo Chromeo, qui participe également à l'après-party.

Les festivaliers semblent avoir été conquis par The Weeknd qui performait pour la première fois à Québec. L’an dernier, son passage au Centre Vidéotron avait été annulé à 12 heures d’avis.

Le chanteur des succès I Feel It Coming et Can’t Feel My Face a reçu un accueil chaleureux de la part de son auditoire.

Ce spectacle est le seul du Torontois en sol canadien de l'été.

Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), la première soirée du FEQ s'est déroulée dans le calme.

Des bouteilles d'eau ont été distribuées gratuitement à ceux qui attendaient depuis des heures sous le soleil le début des spectacles.

Des douches au FEQ

La Ville de Québec a installé des douches improvisées à l'entrée des deux principaux sites du Festival d'été (FEQ) afin de rafraîchir les amateurs de musique, qui font parfois la file durant de longues heures sous une chaleur accablante.

Les douches consistent en un tuyau de cuivre connecté à une borne-fontaine. La municipalité en a aménagé une à l’entrée du site des plaines d’Abraham, près de la Croix du Sacrifice, et l’autre rue Jacques-Parizeau, près du parc de la Francophonie.

Les festivaliers qui n'avaient pas peur de se mouiller ni d’être décoiffés ont ainsi pu se rafraîchir.

« Ça fait du bien. Il n’y a pas d’ombre là-bas [dans la file], alors c’est une bonne idée. On a de l’eau, mais c’est vraiment cuisant », raconte Charles-William Rodrigue, qui a commencé à faire la queue pour assister au concert de The Weeknd dès 8 h 30 jeudi.

Prévenir les coups de chaleur

En 2010, la direction du FEQ avait aspergé d’eau les festivaliers lors d’un épisode de chaleur intense. Cette initiative, qui ne plaisait pas nécessairement à tout le monde, a depuis été abandonnée.

« Ce n’est pas tout le monde qui avait envie de se faire mouiller, de se faire arroser. De toute façon, bon, ça rafraîchit, mais ça n’hydrate pas nécessairement. Alors, on a mis fin à cette pratique-là de notre côté », explique la directrice des communications du FEQ, Samantha McKinley.

Elle précise que d’autres mesures ont été mises en place pour éviter que les festivaliers ne soient trop incommodés par la température élevée. Les agents de sécurité et les secouristes, notamment, sont à l’affût des personnes présentant des symptômes de coup de chaleur.

Des tentes climatisées ont également été installées sur le site des Plaines.

Avec la collaboration d’Alexandra Duval et Claudia Genel

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine