Retour

Le litige entre la Société des traversiers et la Davie loin de se régler

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, affirme que le gouvernement est entré dans une « phase de différend » avec le chantier Davie qui prévoit des retards et des dépassements de coûts pour la livraison de deux traversiers destinés à la Société des traversiers du Québec.

Selon les informations obtenues par La Presse, le contrat de 125 millions de dollars entre le gouvernement et Davie pour la construction de deux navires pourrait coûter 100 millions de plus.

Le ministre Lessard se demande comment le chantier Davie a pu en arriver à un tel dépassement de coûts. « Tu ne peux pas te tromper de 100 % », dit Laurent Lessard.

Le ministre rappelle que le gouvernement a signé un contrat clé en main en 2013 avec la Davie, qui devait livrer un premier navire à la fin du mois d'octobre et un autre en décembre. Or, la livraison du premier navire se fait toujours attendre.

Le gouvernement entend bientôt avoir l'heure juste sur la situation, répète le ministre. « Le contrat nous permet d'aller faire une inspection, une vérification dans quel état se trouvent les deux chantiers [...] comprendre dans quel échéancier ils peuvent le faire et combien ça coûte ».

Un architecte naval sera dépêché sur les lieux pour examiner l'avancement des travaux et faire état des coûts pour les terminer. Le ministre n'exclut pas que le gouvernement soit forcé d'éponger une partie de la facture supplémentaire.

« Ce qui est clair, c'est qu'on en a besoin malheureusement et quand ton bien est bâti ailleurs, la difficulté, c'est de savoir à quel coût ça va se terminer. »

Jusqu'à présent, le chantier maritime Davie a reçu 105 des 125 millions prévus au contrat pour la construction des deux navires qui relieront Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?