Retour

Le maire de L'Ancienne-Lorette en route vers un neuvième mandat

S'il est à nouveau élu, le maire sortant de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger, briguera un neuvième mandat et entamera sa 30e année à la mairie de la municipalité.

Lors de la dernière élection municipale, en 2013, Émile Loranger avait sollicité un dernier mandat. Quatre ans plus tard, il se ravise. « Je ne veux plus me faire appeler Dominique Michel, blague-t-il. C'était donc mon avant-dernier mandat. Cette fois-ci, il promet de régler une fois pour toutes la question des frais d'agglomération.

« La surfacturation que l'agglomération fait payer à mes citoyens 600 $ de taxes par année. Ça vient me chercher », lance le maire sortant.

Il dit avoir constitué un « dossier béton » en vue du procès sur la question du litige entre les villes de L'Ancienne-Lorette et de Québec. Le procès doit avoir lieu en janvier 2018.

Dans le cas où la Ville perdait le procès, Émile Loranger se dit même prêt à démissionner si la Ville de L'Ancienne-Lorette perdait le procès. « Ça voudra dire que j'aurais raté mon coup », affirme-t-il.

Potentiel économique

Le maire sortant précise qu'il a plusieurs projets dans ses cartons pour poursuivre le développement de la ville. Il cite en exemple le boulevard Hamel.

« C'est sûr qu'il n'y a pas de terrain vacant, mais il y a du remplacement qui peut se faire. Il faut aller chercher les entrepreneurs », dit-il.

Jusqu'à maintenant, Émile Loranger se présente à la mairie sans opposition.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine