Retour

Le maire de Québec souhaite le retour de Sam Hamad

Le maire de Québec souhaite le retour de Sam Hamad comme ministre responsable de la Capitale-Nationale, maintenant que le Commissaire à l'éthique de l'Assemblée nationale a complété son enquête.

Bien qu'il estime que le nouveau ministre François Blais « travaille très bien », Régis Labeaume croit que l'« expérience » de Sam Hamad est irremplaçable.

« L'idée, ce n'est pas de comparer avec ce que François [Blais] fait. C'est un gars [Sam Hamad] qui a beaucoup de kilométrages dans le corps, qui a beaucoup d'expérience. C'est un vétéran et c'est un ministre de plus pour la région de Québec, ce qui est important », fait valoir Régis Labeaume.

« Je parle aux leaders de la ville de Québec dans tous les domaines, puis je pense que tout le monde souhaite le retour de Sam Hamad, il n'y a aucun doute là-dessus », affirme le maire.

Régis Labeaume dit faire part d'un « sentiment très égoïste », sans égard aux conclusions du Commissaire à l'éthique de l'Assemblée nationale qui estime que Sam Hamad a fait preuve d'imprudence en faisant avancer une demande de subvention pour l'entreprise Premier Tech, un dossier piloté par l'ex-ministre Marc Yvan Côté. L'ex-président du Conseil du trésor n'a reçu aucun blâme ni sanction pour ses agissements.

« Le premier ministre saura quoi faire », dit-il.

Régis Labeaume défend par ailleurs le travail de François Blais comme ministre responsable de la Capitale-Nationale, qui a été critiqué par l'opposition à l'Assemblée nationale. « Je le trouve présent. Je trouve ça injuste pour le gars. Je trouve qu'il fait de gros efforts, j'ai beaucoup de plaisir à travailler avec lui. »

Sam Hamad a démissionné comme ministre au début d'avril, à la suite de révélations de l'émission Enquête sur une subvention accordée à Premier Tech de Rivière-du-Loup.

L'ex-ministre fait encore face à des vérifications du directeur général des élections du Québec et du commissaire au lobbyisme.

Plus d'articles

Commentaires